Claire Clivaz

professeure en théologie et sciences des religions et pasteure

Claire Clivaz, née le , est une chercheuse suisse en humanités digitales et Nouveau Testament. Elle dirige le groupe Digital Humanities + au SIB Institut Suisse de Bioinformatique. Elle mène des projets de recherche à la croisée du Nouveau Testament et de la culture digitale.

Claire Clivaz
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

BiographieModifier

Claire Clivaz obtient en 1994 une licence en théologie et en 2001 un diplôme en Sciences Bibliques à l'Université de Lausanne. De 2003 à 2004, elle bénéficie d'une bourse Jeune Chercheur FNS et étudie avec le professeur François Bovon à l'Université de Harvard aux Etats-Unis. En 2007, elle obtient son doctorat en théologie sur le thème "L'ange et la sueur de sang (Lc 22,43-44) ou comment on pourrait bien encore écrire l'histoire"[1].

Parallèlement, de 2000 à 2006, elle est pasteur en la paroisse de Lutry dans le canton de Vaud[2], à Morges de 2014 à 2016 et à Lausanne de 2016 à 2018.

De 2008[3] à 2014, elle est professeur assistante en Nouveau Testament à la Faculté de théologie et des sciences des religions de l'Université de Lausanne. En 2014-2015, elle est professeur invitée en humanités digitales en Faculté des Sciences Sociales et Politiques de l'Université de Lausanne, puis rejoint l'Institut suisse de bioinformatique (SIB)[4] dès 2015. En 2018, elle obtient une bourse PRIMA du Fonds National Suisse sur la fin de l'Evangile de Marc[5], et devient en octobre de la même année chef du groupe des humanités digitales au SIB[6].

Elle est membre de plusieurs comités scientifiques tant en critique textuelle du Nouveau Testament qu'en humanités digitales, et éditoriaux (IDHR, de Gruyter). Elle co-dirige une série chez Brill, «Digital Biblical Studies » avec Ken Penner (Université St-François Xavier, Canada)[7]. Engagée dans la recherche européenne, elle est experte ERC, a été membre de l’H2020 DESIR (2017-2019) conduit par l'ERIC DARIAH[8]; son groupe DH+ est membre ordinaire de l'infrastructure de recherche européenne OPERAS[9].

Elle a reçu en 1995 le Prix Suzanne de Dietrich, Paris et le Prix de la Faculté de théologie, UNIL, en 2002, le Prix Paul Chappuis-Secrétan, UNIL et en 2008, le Prix de la faculté de théologie et de sciences des religions, UNIL. La liste de ses plus de 150 publications est disponibles en ligne[10].

Elle est divorcée[6] et mère de trois enfants[2].

Principales publicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Unisciences - UNIL - Claire Clivaz », sur applicationspub.unil.ch (consulté le )
  2. a et b (de) Sabine Kuster, « Interview - Ist Gott in der grossen Datenwolke zu finden? », sur Aargauer Zeitung, (consulté le )
  3. « Nouveau professeur de théologie à l'Université de Lausanne, Claire Clivaz opte pour une lecture critique des textes bibliques », sur Réformés.ch, (consulté le )
  4. « dh-portfolio », sur digitalhumanitiesplus.sib.swiss (consulté le )
  5. « MARK16 / VRE – Homepage », sur mark16.sib.swiss (consulté le )
  6. a et b Martine Brocard, « La théologienne du big data », sur Horizons - Le magazine suisse de la recherche scientifique, (consulté le )
  7. « Digital Biblical Studies », sur Brill (consulté le )
  8. « CVClivaz2021 »
  9. « OPERAS », sur OPERAS (consulté le )
  10. « Page Unisciences »

Liens externesModifier