Ouvrir le menu principal

Henri Baillardel de Lareinty

personnalité politique française

BiographieModifier

Fils de Félix Baillardel de Lareinty, intendant général de la Marine, et de Clémentine Cossin de Chourses, il rentre dans la diplomatie, puis devient officier d'ordonnance du général Changarnier et capitaine d'état-major de la garde nationale. Zélé conservateur, il aspire, avant le coup d'État du 2 décembre 1851, au l'établissement de la monarchie. Il vécut dans la retraite pendant les premières années de l'Empire, s'occupant de l'exploitation de ses propriétés en Martinique et en Loire-Atlantique, étant notamment propriétaire d'importantes sucreries. Délégué de la Martinique, il est administrateur du Crédit foncier colonial.

Créancier principal de la société « Pommeraye et Cie » à partir du 14 octobre 1847[1], il devient, après la faillite de cette dernière en 1851, seul propriétaire du passage Pommeraye à Nantes. En 1852, il y fait procéder à la création d'une nouvelle galerie[2]. Après sa mort, la famille vendra le passage[3], qui sera classé au titre des monuments historiques en 1976[4].

Le , il épouse Julie de Chastenet de Puységur. Ils seront les parents de Jules Baillardel de Lareinty.

Constructeur de la demeure de Chassenon, il est lieutenant de louveterie de la forêt du Gâvre de 1850 à 1885.

Monarchiste légitimiste, il est élu conseiller général à Nantes en 1861. Conseiller général du canton de Blain en 1871, puis du canton de Saint-Père-en-Retz, il est président du conseil général.

Pendant la Commune de Paris, il est envoyé pour délivrer le général Claude Lecomte, sommé de crier : « Vive la République ! », il répond : « Vive le Roi ! ». Il est alors emprisonné[5].

Il est sénateur de la Loire-Atlantique de 1876 à 1901, siégeant à droite. Il se bat en duel en 1886 contre le général Boulanger, alors ministre de la Guerre, sans qu'il n'y ait eu de blessés.

RéférencesModifier

  1. Péron 1997, p. 48.
  2. Péron 1997, p. 51.
  3. Péron 1997, p. 114.
  4. « Passage Pommeraye », notice no PA00108756, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 17 juillet 2013.
  5. De Baillardel de Lareinty, Normandie et Martinique, Paris, Impr. de Chaix,

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • André Péron (photogr. Sandirabose Kaspathy, Studio and Co), Le Passage Pommeraye, Nantes, Éditions Coiffard, , 2e éd. (1re éd. 1984), 126 p. (ISBN 9782910366100).
  • De Baillardel de Lareinty, Normandie et Martinique, Paris, Impr. de Chaix, (lire en ligne).