Ouvrir le menu principal

Citadelle de Dinant
Image illustrative de l’article Citadelle de Dinant
La citadelle, vue depuis la Meuse.
Période ou style XIXe siècle
Type Citadelle
Architecte Vauban
Début construction 1818
Fin construction 1820
Propriétaire initial Ville de Dinant
Destination initiale Citadelle
Propriétaire actuel Baron Marc de Vogelsanck
Destination actuelle Monument, Musée
Site web http://www.citadellededinant.be
Coordonnées 50° 15′ 42″ nord, 4° 54′ 48″ est[1]
Pays Belgique
Région historique Province de Namur
Région wallonne Wallonie

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Dinant]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Dinant|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Dinant]])|class=noviewer]]
Citadelle de Dinant

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Wallonie]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Wallonie|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Wallonie]])|class=noviewer]]
Citadelle de Dinant

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Citadelle de Dinant

La citadelle de Dinant a été édifiée en 1818, sur l'emplacement d'un fort démantelé construit par Vauban sur le site d'un ancien château fort construit en 1051 par le prince-évêque de Liège, Théoduin.

Située à l'aplomb de la cité dinantaise, la citadelle offre une vue sur la Meuse qui la borde. Un téléphérique permet d'accéder à la citadelle, située 100 mètres au-dessus du niveau de la Meuse.

Sommaire

HistoireModifier

Moyen ÂgeModifier

La première construction d'un château fort au sommet de l'éperon remonte à 1040. La construction fut ordonnée par l'évêque de Liège, Nithard. À partir de 1080, la construction étant finalisée, le château permet la défense de la ville et du pont enjambant la Meuse en contrebas[2].

En 1466, le château est rasé par Charles le Téméraire lors du sac de Dinant[2].

Période françaiseModifier

Entre 1675 et 1698, sous Louis XIV, Dinant est française. Vauban apporte alors des modifications au château[2]. En 1692, notamment, Louis XIV installe sa cour à Dinant. Le musée possède d'ailleurs un carrosse utilisé par Madame de Maintenon[2].

Période hollandaiseModifier

Entre 1818 et 1821, les Néerlandais apporteront de nouvelles modifications à la citadelle, lesquelles sont encore visibles aujourd'hui[2].

Première Guerre mondialeModifier

Article détaillé : Bataille de Dinant (1914).

Durant la Première Guerre mondiale, alors que les troupes allemandes avançaient, les troupes françaises ont pénétré en territoire belge et ont armé la citadelle de Dinant, la France étant alors avec l'Angleterre protectrice de la neutralité belge (dont l'armée était limitée et concentrée dans les grands centres urbains). Le pont de Dinant était en effet l'axe permettant aux troupes allemandes de relier Paris depuis Cologne.[2].

Seconde Guerre mondialeModifier

Article détaillé : Bataille de Dinant (1940).

Le , pendant la bataille de France, alors que les Allemands de la 7e Panzedivision d'Erwin Rommel traversent la Meuse à Leffe un peu plus au nord, leur artillerie tire sur la citadelle[3].

VisiteModifier

La visite de la citadelle inclut notamment un espace relatif à la Première Guerre mondiale, une simulation de tranchée et d'un abri de tranché effondré, un point de vue depuis le piton rocheux, les cachots, des scènes de la vie dans la citadelle au début du XIXe siècle (boulangerie, chambrée, etc.)[2].

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Coordonnées vérifiées sur Google Maps
  2. a b c d e f et g Plan de la citadelle de Dinant
  3. Mary 2009

BibliographieModifier

  • Témoignage de G. Starcke, correspondant de guerre auprès de la 7. Panzer-Division cité par Jean-Yves Mary, Le Corridor des Panzers, t. I, Bayeux, Heimdal, , p. 220
  • Citadelle de Dinant, La Citadelle - Dinant - Plan de visite,

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Lien externeModifier