Cirque de Carthage

cirque romain de Carthage en Tunisie
Cirque de Carthage
Tunis Carthage Cirque 2.jpg
Emplacement du cirque de Carthage avec au fond la colline de Byrsa.
Présentation
Destination initiale
Statut patrimonial
Monument classé (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Gouvernorat
Municipalité
Coordonnées
Localisation sur la carte de Tunisie
voir sur la carte de Tunisie
Red pog.svg

Le cirque de Carthage est un cirque romain construit dans la cité de Carthage. Mal connu du fait de la destruction de ses structures, il n'est plus guère visible que par une dépression perceptible au niveau du sol[1]. Il a fait l'objet de fouilles lors de la campagne commanditée par l'Unesco.

HistoireModifier

Le , les Vandales prennent Carthage par surprise, pendant que les habitants de la ville sont au cirque[2].

Selon le poète Luxorius, le cirque est encore utilisé au début du VIe siècle, à l'époque vandale[3],[4].

ArchitectureModifier

La construction, en périphérie de la ville romaine, est désormais traversée par une route. La longue arène était séparée par une spina. Sur l'un des côtés se situaient les carceres[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Abdelmajid Ennabli et Hédi Slim, Carthage : le site archéologique, Tunis, Cérès, , p. 34
  2. Claude Briand-Ponsart et Sylvie Crogiez, L'Afrique du Nord antique et médiévale : mémoire, identité et imaginaire, Rouen, Presses de l'université de Rouen, , 304 p. (ISBN 978-2-87775-927-4, lire en ligne), p. 100
  3. Yves Modéran, « Les Vandales et la chute de Carthage », dans Claude Briand-Ponsart et Sylvie Crogiez, L'Afrique du Nord antique et médiévale : mémoire, identité et imaginaire, Rouen, Presses de l'université de Rouen, (ISBN 978-2-877-75927-4), p. 112 et 128
  4. Christophe Hugoniot, « Les spectacles dans le royaume vandale », dans Françoise Thelamon, Les jeux et les spectacles dans l'Empire romain tardif et dans les royaumes barbares, Rouen/Le Havre, Publications des universités de Rouen et du Havre, (ISBN 978-2-877-75453-8), p. 214

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier