Christian Heinrich von Nagel

mathématicien allemand

Christian Heinrich von Nagel est un mathématicien allemand, né à Stuttgart le 28 février 1803 et mort à Ulm le 27 octobre 1882[3],[1]. Il est principalement connu pour ses travaux en géométrie plane.

Christian Heinrich von Nagel
Image dans Infobox.
Christian Heinrich von Nagel
(huile[1] de Johannes Friedel - 1847 - Museum Ulm (de)[2])
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
UlmVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Domaine
Directeurs de thèse

BiographieModifier

Nagel est né dans une famille modeste: son père était tailleur et envisageait de former son fils dans son métier. Mais son grand-père maternel, décelant ses capacités, l'encourage à poursuivre ses études[3]. La seule voie, pour quelqu'un d'origine aussi modeste, sont les études théologiques[1]. Après avoir réussi son examen d'État en 1817, il entre donc au séminaire théologique évangélique de Blaubeuren (de) où il entretient son amour pour la géométrie[3]. En 1821, il entre au monastère évangélique de Tübingen et commence à étudier la théologie. Il mène en parallèle des études de mathématiques et de physique sous la houlette de Johann Gottlieb Friedrich von Bohnenberger et Friedrich Riecke (de)[3]. En 1825, il est reçu à son examen final et devient vicaire à Kirchentellinsfurt, puis à Hengen[3].

En décembre 1826, il est nommé professeur de mathématiques et de sciences naturelles au lycée et à la Realschule de Tübingen[1]. Il y poursuit des recherches géométriques liées aux travaux de Christoph Friedrich von Pfleiderer (de), spécialiste d'Euclide et enseignant au monastère évangélique de Tübingen[1]. En octobre 1827, il est reçu à sa thèse de doctorat portant sur les triangles rectangles[1],[4]. Désespérant d'obtenir une chaire de professeur, il donne alors des conférences à titre privé à l'université de Tübingen[1].

En 1830, il obtient un poste de professeur de mathématiques au lycée d'Ulm. Il publie en 1833 son Lehrbuch der ebenen Geometrie (Manuel de géométrie plane) largement diffusé et traduit en hongrois et italien. Son travail s'inspire d'un ouvrage du mathématicien néerlandais Jan Hendrik van Swinden (en)[3]. Nagel est également connu pour ses travaux sur les éléments remarquables d'un triangle et le point qu'il étudie dans son ouvrage[5] publié en 1836 porte désormais son nom : point de Nagel[1].

Il est également professeur principal du Realinstitut affilié au lycée d'Ulm. Cette tâche le passionne et il s'attache à en moderniser le système[6]. En 1840, il publie les résultats de son vaste travail[7]. Et en 1842, il effectue une tournée de quatre mois dans toute l'Allemagne pour faire une évaluation comparative des Realschule et des écoles professionnelles. En 1844, il est nommé directeur du Realinstitute d'Ulm[1]. Concernant la politique de cette institution, il est favorable à ce que l'enseignement des humanités passe au second plan[3].

En 1845, il publie un travail en théorie des nombres Theorie der periodischen Decimalbrüche[3] et en 1850, un ouvrage en analyse géométrique[1] Il s'implique également dans la vie publique d'Ulm, jouant un rôle clé dans l'installation d'un système d'éclairage au gaz de la ville en 1856 et dans la création et la gestion d'une école de formation aux métiers. Il fonde, en outre, une association mathématique à Ulm[1].

Il prend sa retraite en 1875 et s'éteint à Ulm 27 octobre 1882[3].

TravauxModifier

  • De triangulis rectangulis ex algebraica aequatione construendis (Über rechtwinklige Dreiecke, die sich mit Hilfe einer algebraischen Gleichung konstruieren lassen), 1826
  • (de) Christian Heinrich von Nagel, Lehrbuch der Ebenen Geometrie : zum Gebrauche bei dem Unterrichte in Real- und Gymnasial-Anstalten, Ulm, Wohler,
  • Untersuchungen über die Eigenschaften der wichtigsten mit dem Dreieck in Verbindung stehenden Kreise. Programm des Gymnasiums Ulm, Ulm 1835
  • (de) Untersuchungen über die wichtigsten zum Dreiecke gehörigen Kreise : eine Abhandlung aus dem Gebiete der reinen Geometrie, Wohler, (présentation en ligne)
  • (de) Die Idee der Realschule : nach ihrer theoretischen Begründung und praktischen Ausführung dargestellt, Ulm, Wagner, (présentation en ligne)
  • (de) Theorie der periodischen Decimalbrüche nebst Tabellen zur leichten gewöhnlicher Brüche in Decimalbrüche, 1843-1845
  • (de) Geometrische Analysis : Eine systematische Anleitung zur Auflösung von Aufgaben aus der ebenen Geometrie auf reingeometrischem Wege,

RécompensesModifier

RéferencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m et n (de) Peter Baptist, « Nagel, Heinrich von », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 18, Berlin 1997, Duncker & Humblot, p. 709 (original numérisé).
  2. Clark Kimberling, Christian Heinrich von Nagel (1803-1882) sur [https://faculty.evansville.edu université d'Evansbille
  3. a b c d e f g h et i (de) O. Krimmel, « Nagel, Christian Heinrich von », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 23, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 214
  4. De triangulis rectangulis ex algebraica aequatione construendis (À propos des triangles rectangles qui peuvent être construits à l'aide d'une équation algébrique)
  5. (de) Christian Heinrich von Nagel, Untersuchungen über die wichtigsten zum Dreiecke gehörigen Kreise : eine Abhandlung aus dem Gebiete der reinen Geometrie, Wohler, (présentation en ligne)
  6. (en) R.H. Eddy et F. Fritsch, « The Conics of Ludwig Kiepert : A comprehensive Lesson in the Geometry of the Triangle », Mathematics Magazine, vol. 67, no 3,‎ , p. 188-205 (lire en ligne) p. 190.
  7. (de) Christian Heinrich von Nagel, Die Idee der Realschule : nach ihrer theoretischen Begründung und praktischen Ausführung dargestellt, Ulm, Wagner, (présentation en ligne)

BibliographieModifier