Christian Dente

acteur français
Christian Dente
Description de l'image Defaut_2.svg.
Informations générales
Nom de naissance Christian Denet
Naissance
Brest, (Finistère)
Décès (à 63 ans)
Bobigny, (Seine-Saint-Denis)
Activité principale Chanteur, Auteur-compositeur-interprète
Activités annexes Comédien, Metteur en scène
Genre musical Chanson française
Années actives années 1960-2003

Christian Dente, de son vrai nom Christian Denet (né le à Brest et mort le à Bobigny (Seine-Saint-Denis)) est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, comédien et metteur en scène français.

BiographieModifier

Au cours des années 1960, Christian Dente débute dans les cabarets « rive gauche », tel qu'au Cheval d'or, à La Colombe, à L’Écluse avec un groupe d'amis intitulée « La Nouvelle Chanson ». Ses textes du moment sont : Voyage à Dieppe, Idole de la poisse, Isabelle, Un miracle, Dans ma coquille[1].

Au fil des années, entrelaçant ses deux passions, la chanson et le théâtre, il devient directeur du Théâtre Daniel-Sorano (rebaptisé espace Daniel-Sorano) à Vincennes, puis d'une école d'art Dramatique à Strasbourg[2].

Il joue entre autres avec Pierre Debauche, Jean-Louis Hourdin, Jean Maissonave, Antoine Vitez ou encore Guy Rétoré.

En tant que metteur en scène, il adapte de nombreuses pièces d'Arthur Miller, Guy de Maupassant, James Joyce, Peter Handke, William Shakespeare, Pierre Louki aux théâtres de Nanterre-Amandiers, de l'Odéon et de l'Est parisien, au Festival d'Avignon et pendant vingt ans au Centre Dramatique de La Courneuve[3].

Auteur-compositeur-interprète, il enregistre trois albums : Les Gens étranges en 1976, Chansons comme on vit en 1979 et Le petit cinéma des familles qu'il auto-produit en 1987.

Christian est le créateur[4] avec Claude Vinci[5] et Jean Sommer de la première école de la chanson en France, l'association nationale « Action chanson » en 1980, qui devient trois ans plus tard « Les Ateliers Chansons de Paris » (ACP)[6] avec l'équipe de Luce Klein, Gilles Elbaz, Daniel Pantchenko et complétée avec Jean Dufresne. Durant l'automne 2000, il passe le relais des ACP à une jeune équipe « d'anciens ». L’association se rebaptise « ACP La Manufacture Chanson ». Il continue d'y donner des cours, tout en restant comédien et metteur en scène.

Il préparait un nouveau tour de chant, intitulé Gégé et Moi, avec le guitariste Gérard Gabay, lorsqu'une tumeur au cerveau l'a brutalement frappé[7].

Il décède le à l'âge de 63 ans à Bobigny, ville où il résidait avec sa femme et ses deux enfants.

ThéâtreModifier

Listes non exhaustives[8].

Metteur en ScèneModifier

ComédienModifier

TélévisionModifier

Listes non exhaustives[12].

DiscographieModifier

  • 45 tours :
Année Face A / Face B Maison de disque Informations
1963 Le bal annuel de la maison « Slipchouette » Le Chant du Monde[14] Titre du disque : christian dente[15].
Arrangements, direction d’orchestre : Roger Pouly.
Présentation recto et verso[16].
Demain dans notre chambre.
1963 Pourquoi Johnny ? - par France Lys. Barclay[17] Titre du disque : Boom HEC 63[18]
Accompagnés par André Borly et son orchestre.
Présentation recto et verso[19].
Toi que j’aime - par France Lys.
La première pierre - par Mireille Desbois.
Porte de Vanves le matin - par Christian Dente.
1964 Porte de Vanves le matin[20]. Barclay. Présentation recto et verso[21].
Cogito ergo sum (je suis).
Ma petite sœur ainée.
Le printemps.
  • 33 tours :

HommagesModifier

  • Un « Espace Christian Dente »[22] lui est dédié au sein de l'ACP la Manufacture Chanson dans le 11e arrondissement de Paris. (48° 51′ 46,78″ N, 2° 23′ 08,27″ E)
  • La voix de Nathalie Solence[23] rend hommage, aux travers d'une production audio, à quelques auteurs-compositeurs interprètes aujourd'hui pour la plupart disparus[24].
  • Le collectif Chant' Essonne aux travers de la production audio « Ils chantent Dente » rend hommage à toute la famille des ACP (Atelier Chanson de Paris) et à Christian Dente qui en a été l’un des créateurs et l’animateur durant 20 années[25].

« ... une partie de moi ne se remettra jamais de ta si soudaine disparition. Notre complicité datait de 1960 où tu étais venu chanter au cheval d'or où je passais aussi. En 1980 quand tu as eu l'idée de fonder la première école de la chanson en France, devenu « les ateliers chanson de Paris » et aujourd'hui « ACP la manufacture chanson » tu m'as demandé de la diriger à tes cotés. Ces 20 ans d'amour de la chanson et des autres m'ont apporté plus que toutes les autres années de ma vie. Merci Christian et merci aussi de m'avoir fait le cadeau de cette petite chanson bleue que tu as mise en musique et ce texte dis par toi sur une musique de cirque de Sylvain Durand « une vie de saltimbanque » il te va bien. »

— Luce Klein, Merci à[26].

RéférencesModifier

  1. Gilles Schlesser et Claude Villers, Le cabaret « rive gauche », Paris, Archipel, , 682 p. (EAN 9782841878499, présentation en ligne, lire en ligne)
  2. Christian Dente (notice BnF no FRBNF14654655) (consulté le 29 octobre 2016)
  3. Bravo l'artiste, par Sylvie Pariyski sur le site de la ville-la-courneuve.fr (consulté le 29 octobre 2016)
  4. La chanson en 1976, sur le site de Radio Campus Lille (consulté le 29 octobre 2016)
  5. La chanson et le ministère de la Culture, sur le site du Syndicat Français des Artistes-interprètes (consulté le 29 octobre 2016)
  6. La petite histoire..., sur le site l'ACP la Manufacture Chanson (consulté le 29 octobre 2016)
  7. Mort du comédien, publié le 25 juillet 2003 par Jean-Pierre Thibaudat, sur le site liberation.fr (consulté le 29 octobre 2016)
  8. Metteur en scène de 41 spectacles, sur le site Les archives du spectacle (consulté le 30 octobre 2016)
  9. Christian Dente et le Théâtre des Ouvrages Contemporains, publié le 9 octobre 1969 sur le site de l'ina.fr (consulté le 2 novembre 2016)
  10. « La discothèque » de Xavier Pommeret, publié le 7 décembre 1977 par Colette Godard sur le site lemonde.fr (consulté le 30 octobre 2016)
  11. Max Jacob, n'oublions jamais, publié le 26 décembre 1994 sur le site de l'Humanité.fr (consulté le 29 octobre 2016)
  12. (en) Christian Dente sur l’Internet Movie Database (consulté le 2 novembre 2016)
  13. « Le coup suprême », sur le site Le cinéma francais (consulté le 2 novembre 2016)
  14. Label « Le Chant du Monde » (consulté le 29 octobre 2016)
  15. 45 tours : christian dente, sur le site Encyclopédisque (consulté le 29 octobre 2016)
  16. christian dente : recto/verso sur le site Encyclopédisque (consulté le 29 octobre 2016)
  17. Label « Universal Music France » (consulté le 29 octobre 2016)
  18. 45 tours : Boom HEC 63, sur le site Encyclopédisque (consulté le 29 octobre 2016)
  19. Boom HEC 63 : recto/verso sur le site Encyclopédisque (consulté le 29 octobre 2016)
  20. 45 tours : Porte de Vanves le matin, sur le site Encyclopédisque (consulté le 29 octobre 2016)
  21. Porte de Vanves le matin : recto/verso sur le site Encyclopédisque (consulté le 29 octobre 2016)
  22. Espace Christian Dente, sur le site l'ACP la Manufacture Chanson (consulté le 29 octobre 2016)
  23. Nathalie Solence (notice BnF no FRBNF14138146) (consulté le 29 octobre 2016)
  24. « Mes amis de le rive gauche », sur le site Auprès de son arbre (consulté le 29 octobre 2016)
  25. « Ils chantent Dente », sur le site de Chant' Essonne (consulté le 30 octobre 2016)
  26. Luce Klein, site officiel, sur le site de Jean Dufresne (consulté le 30 octobre 2016)

Liens externesModifier