Christian Cailleaux

Christian Cailleaux, né en 1967 à La Garenne-Colombes, est un illustrateur et auteur de bande dessinée français.

BiographieModifier

Christian Cailleaux suit des études de lettres et de philosophie, puis est élève à l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy. Il travaille brièvement comme graphiste et illustrateur dans une agence de publicité, puis comme directeur artistique[1]. A 20 ans, il part pour faire son service militaire au Congo à Brazzaville, puis y monte un agence de publicité avec un jeune Congolais. La guerre civile l'oblige à rentrer en France.

Son expérience en Afrique sert de matière à sa première publication professionnelle en bande dessinée, en 1993 : les aventures d'Arthur Blanc-Nègre, deux albums parus chez Dargaud sur un scénario de Bernard Sallé. Il assure ensuite seul le scénario et le dessin de ses créations de deux autres albums qui paraissent chez Dargaud : Haëllifa et Harmattan : Le Vent des fous, puis deux titres sont publiés par l'éditeur indépendant Treize étrange, Le Café du voyageur et Le Troisième thé.

Par ailleurs, il mène une carrière d'illustrateur pour la presse enfantine, des périodiques de voyage ou généralistes, et continue de voyager, en particulier en Afrique, tout en animant des ateliers de dessin dans les centres culturels ou les Alliances françaises d'une quinzaine de pays du continent[2].

En 2004, Les Imposteurs est sa première contribution au catalogue de Casterman, publiée en trois tomes dans la collection « Un monde ».

En 2006, il adapte avec Michel Piquemal le roman de Marie Shelley Frankenstein ou Le Prométhée moderne, puis l'année suivante, après deux voyages en Inde, Tchaï Masala : Monologue hindi aux éditions Treize étrange.

Grâce au comédien et écrivain Bernard Giraudeau qu'il a rencontré en 2005, il embarque sur le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc pour un reportage dessiné[3]. En 2008, paraît R97 : Les Hommes à terre, une libre adaptation du récit Le Marin à l'ancre qu'a publié Bernard Giraudeau en 2001. Cette bande dessinée raconte le tour du monde d'un jeune matelot à bord du Jeanne d'Arc.

En 2009, il publie Piscine Molitor, sur un scénario d'Hervé Bourhis[4], puis en 2011 Les Longues Traversées, sur un scénario de Bernard Giraudeau.

En février 2018, il embarque au Vietnam pour une résidence artistique sur la goélette d'exploration Tara[5],[6]. Il en tire un carnet de voyage intitulé Cahiers de la mer de Chine [7].

PublicationsModifier

  • Arthur Blanc-Nègre, scénario de Bernard Sallé, Dargaud , coll. « Génération Dargaud » :
  1. Le Gecko blanc, 1993.
  2. Les Barricades, 1994.
  • Haëllifa, conte oriental à propos des femmes et de l'ivresse, Dargaud, 1997.
  • Harmattan, le vent des fous, Treize étrange, 1998.
  • Le Café du voyageur, Treize étrange, 2000[8].
  • La Terrasse de Goroumbaye, Les Humanoïdes associés, coll. « Tohu bohu », 2001[9].
  • Le Troisième thé, Treize étrange, 2002.
  • Blue Train, texte de Laurent Bouhnik, Le 9e monde, 2003.
  • Tout autour de la terre (ou presque), Treize étrange, 2003.
  • Les Imposteurs. Acte I, Casterman, coll. « Un monde », 2003[10].
  • Les Imposteurs. Acte II, Casterman, coll. « Un monde », 2004.
  • Les Imposteurs. Acte III, Casterman, coll. « Un monde », 2005.
  • Frankenstein, d'après l’œuvre de Mary Shelley Frankenstein ou Le Prométhée moderne, Albin Michel jeunesse, 2006 ; adaptation de Michel Piquemal
  • Tchaï Masala, monologue hindi, Milan-Treize étrange, 2007
  • R97, les hommes à terre, Casterman, 2008 ; texte de Bernard Giraudeau, d'après son récit Le Marin à l'ancre
  • Piscine Molitor, Dupuis, 2009 ; texte d'Hervé Bourhis
  • Les Longues Traversées, Dupuis, 2011 ; scénario de Bernard Giraudeau
  • Prévert, inventeur,[11], Dupuis, 2014 ; scénario de Hervé Bourhis
  • Embarqué ! Carnets marins dans le jardin du commandant[12], Futuropolis, 2015 ; préface de Didier Decoin
  • Jacques Prévert n'est pas un poète[13], Dupuis , 2017 ; texte d’Hervé Bourhis
  • Gramercy Park, Gallimard, 2018 ; scénario de Timothée de Fombelle - Sélection Polar SNCF du Festival d'Angoulême 2019
  • Cahiers de la mer de Chine, À bord de la goélette scientifique Tara, Dupuis, 2018, coll. « Les Cahiers Aire libre »
  • Blake et Mortimer t.27 Le Cri du Moloch, scénario de Jean Dufaux, dessin en collaboration avec Étienne Schréder, Éditions Blake et Mortimer, 2020

ExpositionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Christian Cailleaux, Auteur, Illustrateur à Bordeaux | 10point15 », 10point15,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Christian Cailleaux : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le )
  3. « Christian Cailleaux : «En mer, je me suis pris pour Corto Maltese ! » », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. Benoit Cassel, « Piscine Molitor », sur Planète BD,
  5. Sparkk, « L'auteur de BD Christian Cailleaux embarque sur la goélette scientifique Tara pour un carnet de voyage | 9emeArt.fr », sur 9emeart.fr (consulté le )
  6. « Christian Cailleaux, la bande de Tara dessinée », sur oceans.taraexpeditions.org, (consulté le )
  7. « Cahiers de la mer de Chine : Christian Cailleaux nous embarque sur la goélette scientifique Tara », Le Meilleur de la BD,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Christian Marmonnier, « Voyages, voyages... », BoDoï, no 35,‎ , p. 12.
  9. Frédérique Pelletier, « White spirit », BoDoï, no 45,‎ , p. 16.
  10. Pascal Paillardet, « Quel leurre est-il ? », BoDoï, no 61,‎ , p. 17.
  11. Clément Solym, « Prévert : l'homme qui murmurait à l'oreille des mots », sur ActuaLitté,
  12. Laurence Le Saux, « La bédéthèque idéale #90 : “Embarqué”, une BD pleine d'embruns de Christian Cailleaux », sur Télérama,
  13. Florent D., « Selon Cailleaux et Bourhis, Jacques Prévert n'est pas un poète », sur ActuaLitté,
  14. « CAILLEAUX Christian | Liseuses de Bordeaux », sur liseusesdebordeaux.org (consulté le )
  15. Sparkk, « Une exposition pour Gramercy Park à la galerie Barbier et Mathon | 9emeArt.fr », sur 9emeart.fr (consulté le )

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Boris Henry, « La reine des abeilles », ZOO,‎ , p. 23.

Liens externesModifier