Ouvrir le menu principal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Childebert III.

Childebert IV
Illustration.
Pièce à l'effigie de Childebert IV (695-711). British Museum.
Titre
Roi des Francs
Prédécesseur Clovis IV
Successeur Dagobert III
Biographie
Dynastie Mérovingiens
Date de naissance vers 678
Date de décès
Sépulture Choisy
Père Thierry III
Mère Clotilde
Conjoint Ingueberge
Enfants Dagobert III

Childebert IV (ou Childebert III pour les historiens qui ne prennent pas en compte Childebert l'Adopté) est le roi des Francs de 694 à 711.

BiographieModifier

Né vers 683, Childebert est le fils cadet du roi Thierry III. Il succède sur le trône à son frère aîné Clovis. Il a pour maire du palais en Austrasie le puissant Pépin de Herstal. En Neustrie le maire du palais est Grimoald le Jeune, le fils cadet de Pépin.

Durant son règne, Pépin de Herstal soumet les Frisons du duc Radbod. Les nombreux diplômes que le roi Childebert a souscrits[1] prouvent sa grande activité. En 697, il fait condamner Drogon, fils aîné de Pépin de Herstal, à rendre un bien à un monastère. En 710, il exige que Grimoald rende aux moines les tonlieux qu'il perçoit lors de la fête de Saint-Denis[2].

Il meurt en 711 et est enseveli à Choisy. Il laisse le souvenir d'un roi juste (« le Juste » est son surnom dans l'Histoire de la maison royale de France du père Anselme[3]) et de bonne mémoire. Son fils Dagobert lui succède.

SourcesModifier

« Le roi Thierry mourut après avoir régné dix-neuf ans. Clovis, son fils, progéniture de la reine Clotilde, lui succéda au pouvoir. Peu de temps après le jeune Clovis mourut après deux ans de règne. Childebert, son frère, homme illustre, reprit la tête de son royaume. Cependant Norbert mourut. Grimoald, le plus jeune fils de Pépin fut nommé maire du palais du roi Childebert. Pépin fit de nombreuses guerre contre le noble Radbod et d'autres princes, contre les Suèves et d'autres peuples encore [...]. »

  • Chapitre 50 du Livre de l'histoire des Francs (vers 727) :

« Alors le roi Childebert, roi juste et de bonne mémoire, monta vers le Seigneur. Il avait régné pendant dix-sept ans et fut enseveli à Choisy, dans la basilique dédié au martyr saint Etienne. Dagobert III, son fils encore enfant, régna à sa place [...]. »

« [...] Or, après quelques années, ledit roi Clovis tomba malade et mourut au bout de quatre ans de règne. Son frère Childebert s'assit sur le trône. Quant à Drogon, élevé par son père Pépin, il reçut le duché de Champagne. Grimoald, le cadet, fut choisi comme maire du palais pour gouverner les Francs aux côtés du roi Childebert, et il se montra un homme fort aimable, plein de toute bonté et de compassion, généreux dans ses aumônes et assidu dans ses prières. Pépin et Radbold, duc païen de la nation des Frisons se firent l'un et l'autre la guerre au fort de Duurstede où ils se livrèrent bataille. Pépin sortit vainqueur et, comme le duc Radbod avait été mis en fuite avec les Frisons rescapés, le même Pépin revint chargé de dépouilles et de butin [...]. »

  • Chapitre 7 de la Continuation de la Chronique de Frédégaire (vers 760) :

« En ces jours, mourut le roi Childebert, qui fut enseveli à Choisy dans la basilique du saint martyr Étienne, après avoir régné seize ans. Son fils Dagobert reçut le trône de son père [...]. »

Notes et référencesModifier

  1. Répertoriés sous les noms ChL 577, 578, 579, 581, 584 à 587.
  2. Pierre Riché, Patrick Périn, Dictionnaire des Francs. Les Mérovingiens et les Carolingiens, éd. Bartillat, 2013, p. 150.
  3. Anselme de Sainte-marie (Père Anselme), Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France-Tome 1 (lire en ligne), p. 12

Voir aussiModifier