Ouvrir le menu principal

Flamand (cheval)

race de chevaux
(Redirigé depuis Cheval flamand)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flamand.
Ne doit pas être confondu avec Vlaamperd.

Cheval flamand
Flamand à Agriflanders
Flamand à Agriflanders
Région d’origine
Région Drapeau de la Belgique Belgique et Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Caractéristiques
Morphologie Cheval de trait
Taille 1,65 m à 1,75 m
Robe Habituellement alezane aux crins lavés
Statut FAO (conservation) En dangerVoir et modifier les données sur Wikidata
Autre
Utilisation Attelage

Le Flamand (néerlandais : Vlaams paard) est une race de chevaux de trait originaire de la Flandre, en Belgique et aux Pays-Bas. Ancienne, cette race s'est exportée vers de nombreux pays, ainsi qu'en Amérique du Nord, au cours du XIXe siècle. Autrefois commune, elle est considérée comme éteinte en Europe, du fait de sa fusion dans la race nationale du Trait belge en 1886. Elle a été préservée en Amérique du Nord, par les Amish, formant la base d'un nouvel élevage. Grand et massif, adapté à la traction lourde, le Flamand est une race rare.

HistoireModifier

 
Cheval flamand sur une gravure d'Alfred Edmund Brehm en 1869

Le nom flamand vlaams paard signifie « cheval flamand »[1], mais le nom employé localement est simplement « Flamand »[2]. Le vieux cheval flamand, connu sous le nom de vlaamse pard, est un animal très massif, fort, de grande taille, qui a influencé un grand nombre de races de chevaux de trait en Europe occidentale[3]. En 1886, cette race est fusionnée avec le Brabançon et l'Ardennais belge pour donner le Trait belge, menant à son extinction en Belgique et aux Pays-Bas[3].

Historiquement, le cheval flamand a été massivement exporté aux États-Unis, sous le nom de Belgian. Il est à l'origine de très nombreuses races de traction européennes comme le Shire, le Boulonnais, le Suffolk Punch ou encore le Poitevin mulassier.

Des éleveurs flamands tentent de reconstituer cette race au début du XXIe siècle[3]. Des éleveurs Amish d'Amérique du Nord ont en effet préservé des lignées issues de l'ancienne race, utilisées pour le travail de traction[1],[4].

DescriptionModifier

 
Cheval Flamand à Agriflanders.

Il toise de 1,65 m à 1,75 m selon le guide Delachaux[1]. Ce cheval de traction est plus léger que le trait belge, mais reste particulièrement grand et puissant[1]. L'encolure est puissante, le poitrail large, la croupe bien musclée[1]. Les membres sont assez fins comparativement à la masse[1].

La robe est généralement alezane, avec des crins lavés[1].

Ces chevaux sont réputés fiables et dociles[1].

UtilisationsModifier

La race est surtout employée pour l'attelage de loisir ou de compétition, cependant l'A.S.B.L. qui soutient le cheval flamand promeut aussi bien une utilisation au labour qu'à la selle[5].

Diffusion de l'élevageModifier

C'est une race européenne transfrontière, répartie surtout entre la Belgique, les Pays-Bas, avec quelques sujets en France, Allemagne, et Amérique du Nord[1]. Désormais reconnu dans l'union européenne, le cheval Flamand moderne a un effectif d'environ 300 têtes en 2007[6] (ce même chiffre étant cité par le Guide Delachaux[1]). Cependant, CAB International indique un cheptel d'une centaine de têtes en 2013, dont 5 étalons et 34 poulinières[3]. L'étude menée par l'Université d'Uppsala, publiée en août 2010 pour la FAO, signale le Flemish Horse comme race de chevaux locale européenne éteinte[7].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j Rousseau 2016, p. 187.
  2. Porter et al. 2016, p. 511.
  3. a b c et d Porter et al. 2016, p. 443.
  4. « Bailleul - Comment la ferme Beck a réintroduit les chevaux de trait flamand en Europe », sur La Voix du Nord, (consulté le 3 juin 2019)
  5. http://www.vlaamspaard.be/fr/vp-algemeen.html
  6. Tsaag Valren 2012.
  7. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 59 ; 66.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

BibliographieModifier

  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453), « Flemish horse » 
  • [Rousseau 2016] Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Guide des chevaux d'Europe, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-02437-9), « Flamand », p. 187.   
  • [Tsaag Valren 2012] Amélie Tsaag Valren, « Comprendre le rameau Ardenno-flamand », Cheval Savoir,‎ (lire en ligne)