Chemin de Chambly

Logo Longueuil.gif Chemin de Chambly
Description de cette image, également commentée ci-après
Le fort Longueuil en 1825
Orientation Nord-sud
Débutant Rue du Bord-de-l'Eau à Longueuil
Finissant Chemin Bellerive à Carignan
Longueur 18,6 km
Désignation 1665
Autrefois Chemin Chambly
Attrait Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue de Longueuil

Le Chemin de Chambly est l'une des principales artères de la Montérégie, sur la Rive-Sud de Montréal.

Situation et accèsModifier

Ce chemin relie Chambly à Longueuil via Carignan et Saint-Hubert.

Le chemin de Chambly est la plus vieille route du Canada. Il débute à l'intersection de la rue du Bord-de-l'Eau tout juste au sud de l'Autoroute 20/Route 132 dans l'arrondissement Vieux-Longueuil à Longueuil comme petite rue à une voie par direction jusqu'à l'intersection de la rue Saint-Charles où se situe la Cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue. De là, l'artère s'élargit d'une voie dans chaque direction et devient plus commerciale. Le Collège Édouard-Montpetit se situe d'ailleurs à l'intersection de la rue de Gentilly. Par la suite, au sud du boulevard Vauquelin et jusqu'aux viaducs du Canadien National et de la route 116 (boulevard Sir-Wilfrid-Laurier), le chemin de Chambly garde sa largeur mais est maintenant situé dans l'arrondissement Saint-Hubert. Au sud de la route 116, la chaussée principale devient le boulevard Cousineau donc il faut tourner vers l'est pour rester sur le chemin de Chambly. Ce chemin historique se poursuit donc vers l'est comme petite rue commerciale et résidentielle à une voie par direction. Au sud-est de l'autoroute 30, il se poursuit comme route de campagne à travers les champs et entre sur le territoire de la ville de Carignan juste avant de recroiser le boulevard Cousineau pour prendre sa place comme section de la route 112 jusqu'aux limites de la ville de Chambly en devenant le boulevard Périgny de cette ville. Une petite section de la route 112 est aussi nommée chemin de Chambly entre les villes de Richelieu et Marieville à l'est de Chambly.

Origine du nomModifier

Elle porte ce nom car il menait au Fort Chambly.

HistoriqueModifier

Selon des écrits de Henri de Chastelard de Salières, en le gouverneur de la Nouvelle-France à cette époque, Daniel de Rémy de Courcelles demanda au colonel de Salières la construction d'un chemin entre Longueuil et Chambly pour diminuer le temps de parcours entre les deux villes car à l'époque il fallait descendre le cours du fleuve Saint-Laurent jusqu'à Sorel-Tracy et ensuite, remonter la rivière Richelieu jusqu'au Fort Chambly, ce qui était excessivement long.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Lien externeModifier