Rapport Chavin

(Redirigé depuis Chavin (rapport))

En juillet 1941, un document de 22 pages, portant le nom du commissaire Henry Chavin, directeur de la Sécurité nationale, circulait sous le manteau. Le document, certainement rédigé par Raoul Husson, Chavin n'étant que le destinataire, s'intitulait "Rapport confidentiel sur la société secrète polytechnicienne dite Mouvement synarchique d'Empire". Ce texte révélait une conspiration de la haute-banque, sous la férule de la Synarchie, pour asservir la France et le monde. Le texte met en cause des polytechniciens, dont Pierre Pucheu, des normaliens et des personnalités en lien avec la banque Worms. Ce thème du complot synarchique fut repris régulièrement par la presse ultra-collaborationniste pour stigmatiser le gouvernement de Vichy[1].

Notes et référencesModifier

  1. François Broche, Dictionnaire de la Collaboration, Paris, Belin, , 950 p. (ISBN 978-2-7011-8947-5), p. 236.

BibliographieModifier

  • Olivier Dard, La synarchie ou le mythe du complot permanent, Paris, Perrin, coll. « Terre d'histoire », , 1re éd., 294 p. (ISBN 2-262-01099-4, présentation en ligne). Pour apprécier cet ouvrage il faut rappeler que l'historien O. Dard est proche de l'action française et une figure de l'extrême droite. Il s'est distingué l'an passé en "omettant" dans sa fiche consacrée à Charles Maurras du livre des commémorations, de rappeler l'anti-sémitisme maladif de Maurras même pendant l'occupation où son journal appelait au meurtre de résistants. Dard va jusqu'à présenter dans son ouvrage Maurras comme germanophobe ce que sa prose même de l'époque contredit.
    Réédition revue : Olivier Dard, La synarchie ou le mythe du complot permanent, Paris, Perrin, coll. « Tempus » (no 469), , 2e éd., 384 p. (ISBN 978-2-262-04101-4, présentation en ligne), [présentation en ligne].
  • Jean Saunier, La Synarchie, Évreux, Le Cercle du bibliophile, coll. « Histoire des personnages mystérieux et des sociétés secrètes », (1re éd. 1971, Paris, Culture, art, loisirs), 287 p.
    Le faux-titre porte : La Synarchie ou le Vieux rêve d'une société nouvelle.

Liens internesModifier