Charlotte Stokely

actrice pornographique américaine
Charlotte Stokely
Description de cette image, également commentée ci-après
Charlotte Stokely en 2014
Alias
Charlotte, Charlotte Stokley[1]
Naissance (35 ans)[1]
Utah[1], États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession
Distinctions
Caractéristiques physiques
Yeux Verts[2]
Cheveux Blonds platine[1]
Carrière
Nombre de films 453[1]
Films notables
Confession Of Sinful Nun, Justice League XXX : An Axel Braun Parody

Charlotte Stokely, née le dans l'état de l'Utah[1], États-Unis, est une actrice américaine de films pornographiques. Elle a commencé sa carrière en 2005.

BiographieModifier

Jeunesse et scolaritéModifier

Charlotte grandit dans l’Utah. Elle se définit d’ailleurs comme étant une fille de la montagne[3].

Elle raconte avoir eu une première expérience sexuelle avec une fille à l’âge de 10 ans et elle fit sa première fois avec un garçon à l’âge de 15 ans[4].

Toujours à l’âge de 15 ans, elle entra à l’université de Deerfield Beach[5]. où elle obtiendra une bourse d’études pour une durée de 4 ans. Elle réussira à décrocher son diplôme d’études secondaires, mais n’ira pas au terme de sa bourse d’études préférant profiter de son adolescence pour s’amuser[6].

CarrièreModifier

Les débutsModifier

À l’âge de 17 ans, Charlotte travaillait en tant que stripteaseuse dans un club. Malgré le fait qu'elle avait 17 ans au moment des faits, un recruteur qu’elle connaissait par l’intermédiaire de l’une de ses amies du même milieu, l'a contactée pour poser dans des revues pornographiques[7]. Elle menti au recruteur sur son âge et ce dernier a cru qu'elle avait effectivement 18 ans a cause du fait qu'elle travaillait dans un club de strip-tease[8]. Peu après, ce dernier lui proposa de venir pendant sa pause déjeuner et de tourner une scène pornographique en échange d’un salaire de 1000 $ en espèces[9].

Suite à cette expérience, elle décida rapidement de vouloir faire carrière dans l’industrie pour adultes. Elle déclara :

« L'industrie du porno m'a toujours attiré. J'ai toujours été très ouvert avec ma sexualité »[10].

Au début, elle travaille principalement avec les studios d'Internet basés en Floride où elle réside. Ayant épuisé les ressources de la Floride, elle déménage à Los Angeles[11], capitale de la pornographie[12].

Il est à noter qu’au début de sa carrière, elle tourna aussi bien avec des hommes qu’avec des femmes. Mais elle se spécialisera au fur et à mesure de sa carrière dans la pornographie lesbienne pour ne tourner plus qu’exclusivement qu’avec des femmes[13].

ConfirmationModifier

Elle à été la Penthouse Pet de mai 2017[14].

Charlotte collabore avec de nombreuses grandes sociétés de production. Comme par exemple : Girlsway[15], allherluv[16], sweetheart video[17], Devil’sfilm[18], Wicked[19], entres autres.

On a pu la voir dans certains long métrage notable tel que :

Elle décrochera sa première récompense au AVN Award en 2019 avec l’award du All-Girl Performer Of the Year[20].

Le 14 janvier 2020, pour l’ensemble de sa carrière, elle est intronisée au AVN Hall Of Fame[21],[22]. La même année, elle devient l’une des ambassadrice du site spécialisé dans le webcaming CAM4.com[23].

En février 2020, elle a été choisie pour être la première productrice pour talents pour PlayboyPlus, une plateforme appartenant au groupe Playboy spécialisée dans les vidéos pornographique[24],[25].

Elle fut «couronnée» Luv Of The Month du mois de mars 2021 par le site allherluv.com[26].

Lors des AVN Awards 2021, elle décroche pour la troisième année consécutive le convoité titre de All-Girl Perfomer Of The Year, devenant ainsi la première interprète lesbienne de l’histoire à réussir cette performance[27].

Activités en dehors du pornoModifier

En parallèle de son activité d’actrice pornographique, elle a été mannequin en 2008 pour la marque American Appareal[28]. En 2009, on a pu la voir apparaître dans le film Black Dynamite[29].

En 2019, elle s’inscrit par correspondance à la Huntington University of Health Sciences pour devenir coach en nutrition. Ce qu’elle réussit à devenir. Elle suivit également une formation pour être éducatrice sexuelle certifiée. Elle justifiera ces choix, dit-elle, pour venir en aide aux plus grands nombres. Selon elle, grâce à son expérience d’actrice pornographique, ces qualifications viennent agrémenter et apporter une crédibilité supplémentaire à ses nouvelles activités[30],[31].

En septembre 2020, elle rejoint l’association Cupcake Girls, une association qui a pour but de protéger, aider et soutenir psychologiquement les travailleuses du sexe quelqu'elles soient[32].

Filmographie partielleModifier

Le nom du film est suivi du nom de ses partenaires lors des scènes pornographiques.

Une filmographie plus complète et détaillée peut être consultée ici.

Récompenses et nominationsModifier

NominationModifier

  • 2007 : AVN Award Best New Starlet[33]
  • 2008 : AVN Award nominee - Best Supporting Actress (Meilleur second rôle) pour Girls Lie[34]

RécompensesModifier

AVN AwardsModifier

  • 2019 : All-Girl Performer Of The Year[35].
  • 2020 : All-Girl Performer Of The Year[36]
  • 2021 : All Girl Perfomer Of The Year[37].

Xbiz AwardsModifier

  • 2019 : All-Girl Performer Of The Year[38].
  • 2020 : All-Girl Performer Of The Year[39].
  • 2021 : Best Sex Scene - Virtual Reality (avec Shyla Jennings) Wedding Night Cuckold (VR Bangers)[40].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Charlotte Stokely sur l'Internet Adult Film Database.
  2. Biographie de Charlotte Stokely sur l'Adult Film Database
  3. (en) « "I'm a porn star—porn sex is not real sex" », sur Newsweek, (consulté le )
  4. « feeling that I went through woods that I never in my life could try. It's a feeling of how I got out of there, 'cause that was the quickest way out of there. And then I found this guy sitting on a bench, who helped me. . . . You know, when I didn't go un-conscious and I was able to scream, I knew I was going to live—I thought that », dans Invisible Wounds: Crime Victims Speak, Routledge, (lire en ligne), p. 270–272
  5. (en) R.S. Rhine « Bubble Trouble: Interview with Porn Ingénue Charlotte Stokely », Girls & Corpses magazine, février 2007 (consulté le ).
  6. « feeling that I went through woods that I never in my life could try. It's a feeling of how I got out of there, 'cause that was the quickest way out of there. And then I found this guy sitting on a bench, who helped me. . . . You know, when I didn't go un-conscious and I was able to scream, I knew I was going to live—I thought that », dans Invisible Wounds: Crime Victims Speak, Routledge, (lire en ligne), p. 270–272
  7. « Inside Charlotte Stokely », Inside the Porn Stars Studio,
  8. « The XCritic Interview: Charlotte Stokely », sur XCritic.com (consulté le )
  9. (en) « "I'm a porn star—porn sex is not real sex" », sur Newsweek, (consulté le )
  10. « Charlotte Stokely Interview - information on pornstar Charlotte Stokely, Charlotte Stokely photos and information, Charlotte Stokely pornstar, pictures of Charlotte Stokely, photos of Charlotte Stokely », sur www.xrentdvd.com (consulté le )
  11. « Charlotte Stokely Interview - information on pornstar Charlotte Stokely, Charlotte Stokely photos and information, Charlotte Stokely pornstar, pictures of Charlotte Stokely, photos of Charlotte Stokely », sur www.xrentdvd.com (consulté le )
  12. Par Vincent Gautier Le 28 mars 2018 à 17h44, « Laureen Ortiz, auteur de «Porn Valley» : «Le porno ne permet plus de gagner sa vie» », sur leparisien.fr, (consulté le )
  13. (en) « "I'm a porn star—porn sex is not real sex" », sur Newsweek, (consulté le )
  14. (en-US) « Charlotte Stokely » (consulté le )
  15. « Charlotte Stokely Lesbian Porn | Girlsway Pornstar », sur www.girlsway.com (consulté le )
  16. (en) AllHerLuv, « Charlotte Stokely | AllHerLuv », sur www.allherluv.com (consulté le )
  17. « Charlotte Stokely Porn Videos Official Profile | Sweet Heart Video », sur www.sweetheartvideo.com (consulté le )
  18. « Charlotte Stokely Porn Videos & Pics | DevilsFilm », sur www.devilsfilm.com (consulté le )
  19. « Charlotte Stokely | Wicked Pornstar », sur www.wicked.com (consulté le )
  20. AVN Staff AVN, « 2019 AVN Award Winners Announced AVN », sur AVN (consulté le )
  21. « Awarded Starlet Charlotte Stokely To Enter AVN Hall of Fame AVN », sur AVN (consulté le )
  22. « 2020 AVN Hall of Fame Inductees Announced | AVN », sur web.archive.org, (consulté le )
  23. Betty Knowles AVN, « Cam4 Names Charlotte Stokely Newest Ambassador AVN », sur AVN (consulté le )
  24. (en-US) « Charlotte Stokely Playboy », sur www.playboyplus.com (consulté le )
  25. Robert Neuwave AVN, « Charlotte Stokely Scores Producer/Acting Roles At Playboy Plus AVN », sur AVN (consulté le )
  26. Peter Warren AVN, « Charlotte Stokely Crowned AllHerLuv's March Luv of the Month AVN », sur AVN (consulté le )
  27. « Charlotte Stokely Crowned AVN's All-Girl Performer of the Year AVN », sur AVN (consulté le )
  28. (en) Fleshbot, « American Apparel Harnesses The Full, Raw Power Of Charlotte Stokely », sur Fleshbot, (consulté le )
  29. AlloCine, « Casting de Black Dynamite » (consulté le )
  30. « The XCritic Interview: Charlotte Stokely », sur XCritic.com (consulté le )
  31. « Charlotte Stokely (Girl on Girl Legend of The Industry) was Just In | This Just In Ep. #010 » (consulté le )
  32. « Charlotte Stokely Joins Cupcake Girls as Community Activator AVN », sur AVN (consulté le )
  33. « AVN Awards 2007 Nominees », AVN.com, (consulté le ).
  34. « Vivid Lands 168 Industry Award Nominations », XBIZ, (consulté le )
  35. AVN Staff AVN, « 2019 AVN Award Winners Announced AVN », sur AVN (consulté le )
  36. AVN Staff AVN, « 2020 AVN Award Winners Announced AVN », sur AVN (consulté le )
  37. « Charlotte Stokely Crowned AVN's All-Girl Performer of the Year AVN », sur AVN (consulté le )
  38. (en) « XBIZ Awards - Adult Industry's Biggest Night », sur XBIZ Awards (consulté le )
  39. (en) « XBIZ Awards - Adult Industry's Biggest Night », sur XBIZ Awards (consulté le )
  40. (en) « XBIZ Awards - Adult Industry's Biggest Night », sur XBIZ Awards (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier