Charles Le Masle

prêtre catholique français

Charles Le Masle
Biographie
Naissance
Saint-André-des-Eaux (Province de Bretagne, France)
Décès
Vannes (Morbihan, France)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque constitutionnel du Morbihan

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles Le Masle (né en 1723 à Saint-André-des-Eaux - mort le à Vannes) est évêque constitutionnel du Morbihan de 1791 à 1801.

BiographieModifier

Charles Le Masle, prêtre depuis 1747, est, avant la Révolution française, depuis 30 ans, recteur d'Herbignac paroisse du diocèse de Nantes rattachée au diocèse de Vannes par l'Assemblée constituante. Lors de la mise en œuvre de la constitution civile du clergé, il prête serment en 1790 et après la destitution de l'évêque Sébastien-Michel Amelot et son émigration, il est élu le par 166 bulletins sur 225 évêque constitutionnel du département du Morbihan en substitution du député du clergé Julien Guégan (1746 – † 1794) recteur de Pontivy, élu le 9 mars mais qui se rétracte ensuite de son serment[1].

Après sa consécration à Paris le , l'épiscopat de Charles Le Masle est marqué, jusqu'en 1793, par sa modération et une relative réussite malgré un environnement très difficile dans une région profondément catholique et royaliste dans laquelle les fidèles et le clergé le considèrent comme un intrus[2] Il proteste contre les lois antireligieuses de 1792. Pendant la Terreur il est arrêté par Jean-Baptiste Carrier en 1793 et emprisonné pendant un an où il cesse toutes fonctions religieuses. Libéré en 1795 il adhère aux encycliques des « Réunis »[3] et participe encore aux « Conciles nationaux » de 1797 et 1801. Il se démet après la signature du concordat de 1801 se retire à Vannes où il vivait modestement et meurt le après s'être confessé à son successeur l'évêque concordataire [4].

Notes et référencesModifier

  1. Ambroise Caradec, « Une élection d'évêques dans la cathédrale de Vannes au mois de mars 1791 », in Bulletin mensuel de la société polymathique du Morbihan, Vannes, 1870, p. 27-33.
  2. Hyacinthe Morice, abbé François Marie Tresvaux du Fraval, L'église de Bretagne ou histoire des sièges épiscopaux, séminaires..., p. 179-180.
  3. le groupe des « Évêques réunis à Paris » qui se donne pour mission de régénérer l’Église de France
  4. Paul Pisani, Répertoire biographique de l'épiscopat constitutionnel (1791-1802), A. Picard & Fils, Paris, 1907, p. 147-153

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier