Charles Achard

médecin français

Émile[1] Charles Achard, né le à Paris et mort le à Versailles, est un médecin et physiologiste français, professeur à la Faculté de médecine de Paris, secrétaire général de l'Académie de médecine et membre de l'Académie des sciences. Il mène de front une carrière médicale exceptionnelle et des recherches expérimentales de premier plan. Auteur de très nombreuses publications scientifiques, membre de multiples sociétés savantes, il est comblé d'un nombre considérable de distinctions nationales et étrangères.

BiographieModifier

Fils de joaillier, il fait ses études au Lycée Condorcet. Engagé dans des études de médecine, il est externe en 1879 puis interne des hôpitaux de Paris en 1882. Reçu Docteur en médecine en 1887 en soutenant sa thèse intitulée Les fonctions du foie, il est nommé médecin du Bureau Central des Hôpitaux en 1893.

Il est agrégé (section de pathologie interne et de médecine légale) en 1896. De 1897 à 1907, il est médecin à l'Hôpital Tenon, d'abord comme chef de laboratoire de pathologie externe puis comme professeur suppléant de pathologie générale dès 1901. Entre 1907 et 1919, il est nommé à l'Hôpital Necker. Il dirige le Centre des gazés durant la Première Guerre mondiale. De 1919 à 1929, il occupe la deuxième chaire de clinique médicale de l'Hôpital Beaujon. Entre 1929 et 1934, il est professeur de clinique médicale à l'Hôpital Cochin.

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (39e division).

Œuvres et publicationsModifier

  • Exposé des travaux de Mr le Dr Ch. Achard, [Concours pour l'agrégation, section de pathologie interne et médecine légale], Paris, G. Steinheil, 1892, Texte intégral.
  • Exposé des travaux de Ch. Achard, Paris, Rueff et Cie, 1895, Texte intégral.
  • Notice sur les titres et travaux scientifiques, Paris, Masson et Cie, 1904, Texte intégral.
  • Notice sur les titres et travaux scientifiques, , Paris, Masson et Cie, 1910, Texte intégral.

En collaboration :

Voir également le catalogue des œuvres de Charles Achard dans le site data.bnf.fr.

ÉponymieModifier

 
Portrait du Professeur Charles Achard (Photographie: Stebbing, éditions Deschiens).
  • Syndrome d'Achard[2]Syndrome associant les signes de la maladie de Marfan et une dysostose mandibulofaciale
  • Test d'Achard et Castaigne
  • Syndrome d'Achard-Foix-Mouzon
  • Syndrome d'Achard-Thiers: "diabète des femmes à barbe".

Il propose le terme d'arachnodactylie pour l'aspect caractéristique des doigts dans la maladie de Marfan[3].

Notes et référencesModifier

  1. Il signait "Ch. Achard", délaissant son premier prénom figurant pourtant dans l'Etat civil.
  2. Achard (syndrome d’) dans le [Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine "en ligne"] - version 2015.
  3. « Arachnodactylie », in: Dictionnaire des maladies éponymiques et des observations princeps, Texte intégral.

BibliographieModifier

  • « Le Docteur Achard », in: Chanteclair, 1912, 7e année, p.7, Texte intégral
  • H. Bénard: « Nécrologie. Charles Achard (1860-1944) », in: Paris médical, 1944, no 128, p. 125-7, Texte intégral.
  • Maurice Bariéty : « Variétés. Les souvenirs du professeur Ch. Achard », in: Paris médical, 1943, no 126, p. 197, Texte intégral.
  • Patrick Cabanel, « Charles Émile Achard », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 8-9 (ISBN 978-2846211901)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier