Charles-Madeleine Frézeau de La Frézelière

Charles-Madeleine Frézeau de la Frézelière
Biographie
Naissance
Poitiers
Décès
La Rochelle
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de La Rochelle
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Sainte-Marie-et-Saint-Sever

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason ville fr Monts-sur-Guesnes (Vienne).svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Charles-Madeleine Frézeau de la Frézelière (né à Poitiers le - mort à La Rochelle le ) fut évêque de La Rochelle de 1693 à sa mort.

BiographieModifier

Charles-Madeleine ou parfois Magdelon, issu d'une ancienne et illustre famille d'Anjou, est le fils du marquis François Frézeau de La Frézelière, lieutenant-général de l'artillerie, chevalier de l'Ordre de Saint-Louis et gouverneur de Salins, et de sa cousine Charlotte-Marie Frézeau de La Frézelière. Il est lui-même colonel d'un régiment de Dragons avant de commencer sa carrière ecclésiastique en 1681, d'étudier la théologie au séminaire des Missions étrangères de Paris et d'obtenir son doctorat à la Sorbonne.

Pourvu en commende de l'abbaye Saint-Marie et Saint-Sever dans le diocèse de Coutances il devient vicaire général de la cathédrale de Strasbourg avant d'être nommé évêque de La Rochelle en 1693. Confirmé le il est consacré en juin au noviciat de Jésuites de Paris par Jean-Balthazar de Cabanes de Viens, évêque de Vence et résigne son abbaye. Dans son diocèse de La Rochelle il confie le séminaire aux jésuites et s'emploie vigoureusement à éradiquer le protestantisme avec l'aide de son vicaire général l'abbé Hilderin qui ne meurt qu'en 1748 à l'âge de 89 ans.

Il meurt prématurément le [1].

Notes et référencesModifier

  1. Armand Jean, Les Évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891, p. 148-149.

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Louis Pérouas, « L'emploi du temps des évêques, au XVIIe siècle, dans les diocèses de Luçon et de La Rochelle ». Dans: Revue d'histoire de l'Église de France, tome 49, n°146, 1963. pp. 89-94.