Charles-Claude de Montigny

Charles-Claude de Montigny, né le à Caen et mort le à Paris, est un homme de lettres français.

Avocat au Parlement de Rouen, Montigny se fit inscrire au barreau de Paris le . Pendant la Révolution, il devint commissaire du gouvernement près les tribunaux du Puy-de-Dôme. Il a collaboré au Répertoire de jurisprudence de Guyot et au Supplément de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert auquel il a fourni plus de 60 articles, principalement sur l’histoire de l’Allemagne, principalement tirés de sa propre Histoire générale d’Allemagne (Paris, 1775-1779, 6 vol. in-12).

Inventeur d’une méthode de sténographie, Montigny soumit, en 1800, son Mémoire sur l’art d’écrire aussi vite que la parole à l’Académie de Dijon qui, adoptant les conclusions du rapporteur Jacotot le jeune, arrêta, dans sa séance du 14 prairial an X, qu’il serait nommé correspondant.

OuvragesModifier

  • Histoire générale d’Allemagne, Paris, 1775-1779, 6 vol. in-12 ;
  • Traité philosophique, théologique et pratique de la loi du Divorce demandée aux États par L.-Ph. d’Orléans, s. I. (Paris), juin 1787, in-8° ;
  • Réclamation pour C. Desmoulins, précédée de notes historiques sur l’état de bourreau chez les principales nations connues, Paris, 1790, in-8° ;
    Publié sous le pseudonyme de Mitouflet.
  • Alphabet universel, ou sténographie méthodique applicable à l’art typographique, Paris, 1799, in-8° ;
  • Les plus illustres Victimes vengées des injustices de leurs contemporains, Paris, 1802, in-8° :
    Réfutation des Mémoires du règne de Louis XVI de Soulavie.
  • Mémoires historiques de M*** Adélaïde et Victoire de France, filles de Louis XV, Paris, 1802, 3 vol. in-12 ;
    Cette première édition fut réprouvée par l’auteur, qui en donna une autre, augmentée de notes sur les révolutions de France, de Sardaigne, de Rome et de Naples, Paris, 1803, 1 vol. in-12.
  • Abrégé du traité de la Langue exacte adaptée à l’imprimerie et à la sténographie de Taylor, Paris, 1805, in-4°, pl. ;
  • De la Monarchie sous la maison de Bourbon, Paris, 1815, in-8°.
    Ce volume contient l’Adresse aux Français et aux alliés sur le retour de Louis XVIII, qui avait paru en juillet 1815.

Montigny a encore publié des mémoires et plaidoyers.

SourcesModifier

  • Ferdinand Hoefer, Nouvelle Biographie générale, t. 36, Paris, Firmin-Didot, 1861, p. 304-5.

Liens externesModifier