Ouvrir le menu principal

Chapelle Sainte-Gudule
de Moorsel
Image illustrative de l’article Chapelle Sainte-Gudule de Moorsel
Présentation
Nom local Sint-Gudulakapel
Culte catholique
Type chapelle
Début de la construction XVe siècle
Fin des travaux 1597
Style dominant gothique tardif
Protection classée monument historique depuis 1942
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Ville Alost
Coordonnées 50° 56′ 51″ nord, 4° 05′ 55″ est

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Chapelle Sainte-Gudule de Moorsel

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale

(Voir situation sur carte : Flandre-Orientale)
Chapelle Sainte-Gudule de Moorsel

La chapelle Sainte-Gudule (Sint-Gudulakapel en néerlandais) est une chapelle de style gothique tardif située à Moorsel, section de la commune belge d'Alost, dans la province de Flandre-Orientale.

Sommaire

HistoriqueModifier

Cette chapelle a été construite en l'honneur de sainte Gudule (Gudule de Bruxelles ou Gudule de Moorsel), née à Moorsel et y décédée vers 714[1], dont les reliques furent transférées vers 978, 980 ou 984 par Charles Ier, duc de Basse-Lotharingie, de Moorsel vers la chapelle de son castrum de Saint-Géry à Bruxelles[2],[3],[4],[5].

La chapelle se dresse à l'endroit où se trouvait au VIIe siècle l'oratoire de la villa de Gudule, dédié au Saint-Sauveur[1].

Elle est mentionnée dès 1466 : elle est reconstruite en 1597 et est restée inchangé jusqu'à maintenant[1],[6].

En 1661, Louis Cayro (Lodewijk Cayro), baron de Moorsel, finance l'autel et le tableau représentant sainte Gudule, réalisé par Antoon Blanckaert[6].

La chapelle est classée comme monument historique depuis le 3 juillet 1942 et figure à l'Inventaire du patrimoine immobilier de la Région flamande sous la référence 462[1],[6].

ArchitectureModifier

La chapelle se dresse sur la place du village[6]. C'est un édifice à nef unique de style gothique tardif, érigé en grès de Meldert assemblé en appareil assez irrégulier[1],[6].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (nl) Inventaire du patrimoine immobilier de la Région flamande (Inventaris Onroerend Erfgoed)
  2. Abbé Pétin, Encyclopédie théologique - Dictionnaire hagiographique, Ateliers catholiques du Petit Montrouge, Paris, 1850, p. 1269.
  3. Brabantsche folklore - Volume 12, 1932, p. 172.
  4. Diane Hennebert, Bruxelles revisitée, La Renaissance du Livre, Bruxelles, 2002.
  5. (nl) auteur, Gids voor reizigers door het koningrijk België, Volume 1, J.H. Siddré, Utrecht, 1860, p. 137.
  6. a b c d et e (nl) Omer Vandeputte, Gids voor Vlaanderen : toeristische en culturele gids voor alle steden en dorpen in Vlaanderen, Lannoo, 2007, p. 38.