Chapelle-ermitage Sainte-Anne

chapelle à Aillant-sur-Tholon (Yonne)

La chapelle-ermitage Sainte-Anne est une chapelle située à Aillant-sur-Tholon, en France[1]. Elle est consacrée à sainte Anne, mère de la Vierge Marie.

Chapelle-ermitage Sainte-Anne d'Aillant-sur-Tholon
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bourgogne
voir sur la carte de Bourgogne
Red pog.svg

LocalisationModifier

La chapelle est située dans le département français de l'Yonne, sur la commune d'Aillant-sur-Tholon, à 22 kilomètres au nord-ouest d'Auxerre et à 13 kilomètres de Joigny. Elle se trouve sur la route des Ormes, près du château d'eau.

DescriptionModifier

HistoriqueModifier

Une première chapelle est attestée dès le IXe siècle à cet emplacement[2]. Reconstruite après la guerre de Cent Ans, les guerres de religion, etc., elle témoigne de plusieurs styles architecturaux. C'est une dépendance, prieuré ou grange monastique, de la chartreuse de Valprofonde, aux XIVe et XVe siècles, entourée de fortifications; ermitage au XVIIe, XVIIIe[3],[4]. La majeure partie de l'édifice date du XVIIe siècle.

Elle est vendue comme bien national à la Révolution et achetée par un habitant d'Aillant. Lorsque la Terreur prit fin, il la rendit au culte et fit revenir les ermites dont le dernier mourut en 1865[5]. Ensuite, le curé d'Aillant-sur-Tholon, l'abbé Camille Pautrat, la fait restaurer. Devenue propriété de la commune en 1905, elle est quasiment laissée à l'abandon.

Menaçant ruine, elle a été restaurée à partir de 1975, par une association locale sous l'impulsion de l'abbé Louis Junot. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1978[1].

Deux messes y sont célébrées par an : le dimanche le plus proche de la fête de sainte Anne (), et le dimanche le plus proche de la fête de la Nativité de la Vierge Marie (). Il est possible aussi d'y célébrer des mariages et des baptêmes. Diverses manifestations culturelles y ont lieu également, animées par l'association de sauvegarde.

BibliographieModifier

 
Façade de la chapelle.
  • Dom Patrice Cousin, « Anciens ermites et ermitages de l'actuel diocèse de Sens » 1re partie, in Bulletin de la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, années 1965-1966.
  • Alype-Jean Noirot, « La chapelle-ermitage d'Aillant-sur-Tholon dans l'Yonne », Sites et monuments : bulletin de la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique générale de la France,‎ , p. 21 (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2019).
  • Brochure éditée par l'association de sauvegarde de la chapelle-ermitage Sainte-Anne d'Aillant-sur-Tholon.

RéférencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier