Ouvrir le menu principal

Ce chantier naval, un des plus réputés d'Europe pour son savoir-faire, employait plus de 6 000 personnes (10 000 en comptant les emplois « indirects »). Il était situé à La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Il a fermé en 1987/1988.

La Société Chantier des Chantiers du Nord et de la Méditerranée, dernier repreneur a été mise en liquidation judiciaire le 19 avril 2018[1].

Vue des anciens portiques du chantier naval prise depuis la ville.

Sommaire

HistoireModifier

C'est l'ouverture des premières lignes maritimes méditerranéennes qui lance la construction des navires à vapeur dans la région marseillaise.

En 1851 il appartient à la Compagnie des Messageries Impériales qui deviendront en 1870 les Messageries Maritimes.

En 1916, il est cédé à la Société Provençale de Constructions Navales, créée à cet effet.

En , le groupe Terrin rachète la société et fonde les Chantiers Navals de La Ciotat.

La concurrence asiatique à bas coût des chantiers navals japonais, puis de la Corée du Sud entraînera les premiers licenciements en 1978.

Dernier coup du sort : le « Plan Davignon » (directive européenne imposant de limiter à un seul par pays les grands chantiers navals ouvrant sur la mer). Pour la France, Saint-Nazaire est choisi.

Un plan de restructuration est tenté avec la NORMED (Société des Chantiers du Nord et de la Méditerranée) qui regroupe les Ateliers et Chantiers de France-Dunkerque, la CNIM (Constructions Navales et Industrielles de la Méditerranée) de La Seyne et les Chantiers Navals de La Ciotat. Malgré-ça, on n'évitera pas la fermeture des chantiers en 1987.

Depuis 2007 le site est maintenant équipé pour l'entretien rapide des gros yachts de plaisance de luxe (notamment à la fin de l'été et en hiver) et possède, entre autres, la plus grande cabine à peinture d'Europe.

Au total, de 1948 à 1987, 207 navires seront sortis des cales de la C.N.C.

Autres nomsModifier

  • Chantiers du Nord et de la Méditerranée

Bateaux d'exceptionModifier

  • Narval
  • Danube, 1854
  • l’Ava, 1870
  • Blois, 1970
  • Pacific sky, 1984, P&O
  • Ville de La Ciotat, 1779 et 1892
  • Alceste, 1825
  • Bonaparte, 1847
  • Périclès, 1852
  • Guienne, 1860
  • Impératrice, 1860
  • Anadyr, 1874
  • Chili, 1875
  • Australien, 1890
  • Laos, 1897
  • Annam, 1899
  • Atlantique, 1900
  • André Lebon, 1915
  • Commissaire Ramel, 1921
  • Mariette Pacha, 1925
  • Mitydjien, 1949
  • La Marseillaise, 1949

Notes et référencesModifier