Championnat de France féminin de handball 1992-1993

42e édition du plus haut niveau de handball en France
Championnat de France
féminin 1992-1993
Généralités
Sport HandballVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1952
Organisateur(s) FFHB
Catégorie 1re division
Lieu(x) Drapeau de la France France
Participants 12
Statut des participants professionnel

Palmarès
Tenant du titre USM Gagny
Vainqueur ASPTT Metz-Marly (3)
Deuxième USM Gagny
Troisième CSL Dijon
Relégué(s) CS Décines Handball
CA Béglais

Navigation

Le championnat de France féminin de handball 1992-1993 est la quarante-deuxième édition de cette compétition. Le championnat de Division 1 est le plus haut niveau du championnat de France de ce sport. Douze clubs participent à la compétition.

À la fin de la saison, l'ASPTT Metz-Marly est désigné champion de France de Nationale 1A, pour la troisième fois de son histoire, devant l'USM Gagny. Gagny prendra néanmoins sa revanche en remportant la finale de la coupe de France face aux messines[1].

Classement finalModifier

Le classement final du championnat de France de Nationale 1A[2] est :

  Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 ASPTT Metz-Marly 61 22 19 1 2 589 416 173
2 USM Gagny 93 (T, F) 60 22 19 0 3 523 421 102
3 CSL Dijon 49 20 14 1 5 476 440 36
4 ASUL Vaulx-en-Velin 48 22 13 0 9 507 494 13
5 Stade béthunois BL 44 22 10 2 10 494 494 0
6 Stade français Issy-les-Moulineaux 44 22 9 4 9 512 523 -11
7 CS Décines Handball (P) 41 21 9 2 10 429 427 2
8 SA Mérignacais (P) 40 22 8 2 12 533 543 -10
9 AL Bouillargues 37 21 8 0 13 448 473 -25
10 ASPTT Strasbourg 37 22 7 1 14 504 579 -75
11 ES Besançon 30 22 3 2 17 441 545 -104
12 Entente CA Béglais - ASPOM Bègles 29 22 3 1 18 441 542 -101
Légende

Remarques 
  • 2 matchs manquent pour établir le classement final. Toutefois, ces résultats n'affectent a priori pas le classement.
  • lors de la présentation des poules pour la saison 1993-1994 en juillet[3], l'ES Besançon est relégué tandis que le CS Décines Handball est maintenu. Pour une raison inconnue, l'ES Besançon est repêché et le CS Décines n'est finalement inscrit dans aucun championnat[4]
Barrage de relégation
Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
US Mios (N1B) 44–47 ASPTT Strasbourg 22–25[5] 22-22[6]

L'ASPTT Strasbourg est reste en Nationale 1A et l'US Mios reste en Nationale 1B.

Effectif du champion de FranceModifier

L'effectif de l'ASPTT Metz-Marly, champion de France, était[7],[8] :

StatistiquesModifier

Classement des meilleures marqueuses[8] 
  1. Zita Galić (ASPTT Metz-Marly) - 153 buts
  2. Catherine Pibarot (ASUL Vaulx-en-Velin) - 142 buts
  3. Angela Egorova (ASPTT Strasbourg) - 142 buts
  4. Alexandrine Brunel (Stade français Issy-les-Moulineaux) - 131 buts
  5. Chantal Maïo (AL Bouillargues) - 130 buts
  6. Nathalia Nazarenko (Stade béthunois BL) - 129 buts
  7. Néli Stantcheva (Stade français Issy-les-Moulineaux) - 123 buts
  8. Vassileva (Entente CA Béglais - ASPOM Bègles) - 122 buts
  9. Ana Balanean (ASUL Vaulx-en-Velin) - 121 buts
  10. Christelle Marchand (USM Gagny 93) - 118 buts

Notes et référencesModifier

  1. « Gagny conserve son bien », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 32,‎ , p. 1 à 3 (lire en ligne, consulté le 30 avril 2019)
  2. « Résultats et classements - Féminines », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 29,‎ , p. 2 (lire en ligne, consulté le 2 mai 2019)
  3. « Championnat de France saison 1993-1994 », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 35,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le 2 mai 2019)
  4. « Résultats et classements 1993-1994 », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 37,‎ , p. 6-7 (lire en ligne, consulté le 2 mai 2019)
  5. « Barrages aller », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 33,‎ , p. 8 (lire en ligne, consulté le 2 mai 2019)
  6. « Barrages retour », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 34,‎ , p. 8 (lire en ligne, consulté le 2 mai 2019)
  7. « A.S.P.T.T. Metz-Marly », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 7,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le 8 mai 2019)
  8. a et b « Zita Galić... une nouvelle fois... », Handball hebdo, Fédération française de handball, no 32,‎ , p. 4 (lire en ligne, consulté le 30 avril 2019)

Voir aussiModifier