Ouvrir le menu principal

Championnat de France de roller derby 2015-2016

Championnat de France de roller derby 2015-2016
Logo du championnat de France 2015-2016
Logo du championnat de France 2015-2016
Généralités
Sport Roller derby
Organisateur(s) FFRS
Édition Première

Palmarès
Vainqueur féminin All Stars (Paris Roller Girls)
masculin Quad Guards (Roller Derby Toulouse)

Navigation

Le premier championnat de roller derby français a lieu pour la saison 2015-2016 avec une compétition pour le roller derby féminin et une autre pour le roller derby masculin. Pour le roller derby féminin, le championnat se fait avec 63 équipes réparties en 3 niveaux de compétition et s'étale de novembre à juin. Les 14 équipes masculines participent à une Coupe de France dont les différentes étapes ont lieu entre février et juin[1].

La première équipe à être sacrée championne de France pour le roller derby féminin est une équipe parisienne, l'équipe PRG - All Stars des Paris Roller Girls, qui bat dans le dernier match de la dernière journée les Nothing Toulouse.

Championnat fémininModifier

Pour les femmes, la décomposition se fait avec les 63 équipes de France et en fonction de leur classement officiel Européen, le Flat Track Stats :

  • les huit meilleures équipes jouent au niveau national, l'Élite,
  • les huit suivantes jouent en Nationale 1,
  • les autres équipes en Nationale 2 avec 6 zones différentes[2].

Au sein de chacune des catégories du championnat, plusieurs étapes sont organisées et au total chaque formation joue sept rencontres au cours de la saison régulière. Une victoire rapporte 3 points contre 0 pour la défaite. Un classement est établi pour l'Élite, la Nationale 1 et pour chaque groupe de Nationale 2[3].

ÉliteModifier

À la fin de la saison de l'Élite, le classement détermine la meilleure équipe de France. L'équipe se classant huitième de l'Élite est automatiquement reléguée en Nationale 1 alors que l'équipe septième joue un match de barrage contre la deuxième meilleure formation de Nationale 1[4]. Pour cette saison, c'est l'équipe All Star des Paris Roller Girls qui est sacrée championne. Les équipes de Metz et de Rennes sont reléguées en nationale 1 par suite de l'incapacité de l'équipe de Rennes de finir le match contre l'équipe de la Boucherie de Paris lors du match de barrage en raison d'un manque de joueuses[5].

Résultats de l'éliteModifier

La première étape pour l'Élite a lieu le 7 novembre 2015. Le plateau de Toulouse accueille les équipes des Bad Bunnies, The Rolling Candies, The Leopard Avengers et la Nothing Toulouse. Les quatre autres équipes (PRG All Star, Les Déferlantes, Les Duchesses et les RDMC All Star) se retrouvent à Metz. Les Nothing Toulouse et les PRG - All Stars gagnent tous leurs matchs et sont donc provisoirement en tête, même si certaines équipes jouent deux matchs et d'autres trois[6].

L'étape suivante a lieu les 16 et 17 janvier 2016 dans la ville de Caen avec un plateau unique pour les 8 équipes élites. Paris et Toulouse continuent leur parcours sans faute avec de nouvelles victoires alors qu'à l'extrême, Amiens, Caen et Metz ne parviennent toujours pas à remporter de match[7].

La dernière étape est jouée les 12 et 13 mars 2016 à Paris. Le premier match de la dernière étape voit l'opposition de Caen à Metz et les joueuses de Caen, les Leopard Avengers, remportent leur premier succès sur le score de 231 à 110. Amiens remporte également sa première victoire contre Rennes lors du match suivant, avant que Toulouse ne rentre en scène pour battre les Duchesses de Nantes 268 à 103. Metz perd son dernier match en élite 2015-2016 juste après en étant battue 102 à 290 par Amiens. L'équipe du Roller Derby Metz Club avec aucune victoire est donc assurée de finir huitième du championnat et est reléguée en Nationale 1 pour la saison suivante. Rennes, battue dans le match d'après par Caen 104 à 223, se classe 7e de l'élite et jouera son avenir en élite contre la deuxième meilleure équipe de Nationale 1 les 28 et 29 mai 2016[1]. La dernière rencontre du samedi 12 oppose l'équipe locale, les PRG - All Stars aux Bad Bunnies de Lille et malgré un bon début de match de Lille, Paris remporte son sixième succès de l'année 176 à 131. Le 13 mars, trois matchs viennent clôturer cette étape et le premier championnat de France de roller derby : Caen-Amiens afin de déterminer la cinquième place, Nantes-Lille pour la troisième place et enfin Toulouse-Paris pour la finale[8]. La dernière journée du premier championnat de France élite commence donc par la rencontre entre les joueuses des Leopard Avengers de Caen contre celles des The Rolling Candies d'Amiens. Les deux équipes se séparent finalement avec 14 points d'écarts en faveur d'Amiens, 174 à 160. Le match suivant entre Lille et Nantes est dominé par les Bad Bunnies de Lille qui l'emportent 180 à 155. Le dernier match de l'année pour l'élite, en dehors du match de barrage, est donc une finale entre les deux meilleures équipes de la saison, deux équipes avec de nombreuses joueuses de l'équipe de France. Toulouse termine la première mi-temps en tête avec 2 points d'avance (99-97). La deuxième mi-temps est tout aussi disputée, chaque équipe prenant tour à tour la tête au score. L'avant dernier jam se finit avec une légère avance de cinq points pour Toulouse (179 à 174) et avec un peu plus d'une minute à jouer. Lors du dernier jam, deux jammeuses de l'équipe de France sont alignées : Hooligan pour Paris contre Ninà Backdraft pour Toulouse. La jammeuse de Paris parvient à prendre la tête en sortant en première du pack puis elle enchaîne deux passages complets à 5 points alors que l'autre jammeuse reste prisonnière du pack trop longtemps. Paris s'impose donc 184 à 179 pour le premier titre de champion de France de l'histoire du roller derby français[9].

Résultats de l'étape 1, le 7 novembre[10]
Toulouse
  • Nothing Toulouse 228-76 Bad Bunnies
  • Nothing Toulouse 303-65 The Rolling Candies
  • Nothing Toulouse 284-61 The Leopard Avengers
  • Bad Bunnies 332-49 The Leopard Avengers
  • Bad Bunnies 204-109 The Rolling Candies
Metz
  • RDMC – All Stars 98-218 Déferlantes
  • RDMC – All Stars 37-464 PRG – All Stars
  • RDMC – All Stars 33-342 Les Duchesses
  • Déferlantes 52-334 PRG – All Stars
  • Déferlantes 50-247 Les Duchesses
Résultats de l'étape 2 les 16 et 17 janvier[7]
Caen
  • The Rolling Candies 143-286 PRG – All Stars
  • The Leopard Avengers 61-250 Les Duchesses
  • Nothing Toulouse - 650-20 RDMC – All Stars
  • Les Duchesses 190-110 The Rolling Candies
  • PRG – All Stars 376-83 - The Leopard Avengers
  • Déferlantes 51-513 Nothing Toulouse
  • RDMC – All Stars 7-409 Bad Bunnies
  • Les Duchesses 72-243 PRG – All Stars
  • Bad Bunnies 346-60 Déferlantes
Résultats de l'étape 3 les 12 et 13 mars
Paris
  • RDMC – All Stars 110-231 The Leopard Avengers
  • Les Déferlantes 124-275 The Rolling Candies
  • Nothing Toulouse 268-103 Les Duchesses
  • RDMC – All Stars 102-290 The Rolling Candies
  • The Leopard Avengers 223-104 Déferlantes
  • Bad Bunnies 131-176 PRG – All Stars
  • The Rolling Candies 174-160 The The Leopard Avengers
  • Bad Bunnies 180-155 Les Duchesses
  • Nothing Toulouse 179-184 PRG – All Stars

Classement de l'ÉliteModifier

Championnat Élite 2015-2016[11]
R Ville Club Équipe PJ V D P[Note 1] Diff
1 Paris Paris Roller Girls PRG - All Stars 7 7 0 21 1365
2 Toulouse Roller Derby Toulouse Nothing Toulouse 7 6 1 18 1865
3 Lille Lille Roller Girls Bad Bunnies 7 5 2 15 894
4 Nantes Nantes Derby Girls Les Duchesses 7 4 3 12 414
5 Amiens Roller Skating Amienois The Rolling Candies 7 3 4 9 -202
6 Caen Roller Derby Caen The Leopard Avengers 7 2 5 6 -762
7 Rennes Roller Derby Rennes Déferlantes 7 1 6 3 -1377
8 Metz Roller Derby Metz Club RDMC - All Stars 7 0 7 0 -2197
  • Champion de l'élite
  • Doit jouer un match de barrage pour rester en élite
  • Relégation en Nationale 1

Nationale 1Modifier

À la fin de la saison de Nationale 1, la meilleure équipe monte en Élite et sa dauphine joue un match de barrage contre la septième formation d'Élite. Les équipes classées 7e et 8e de Nationale 1 joue une phase de playoffs avec les meilleures équipes de chacun des six groupes de Nationale 2[4]. Pour cette saison, les All Blocks de Mérignac et la Boucherie de Paris se qualifient pour l'élite grâce à la victoire par forfait de la Boucherie sur les Déferlantes de Rennes lors du match de barrage. En raison des changements de modalité pour le championnat de la saison 2016-2017, le DCCLM de Montpellier et le Gang des Lyonnaises conservent leur place en Nationale 1 malgré leur défaite en demi-finale lors des playoffs de barrage face aux Quedalles (équipe B des Paris Roller Girls) et aux Divines Machines[12].

Résultats de Nationale 1Modifier

Résultats des matchs
Étape 1, les 7 et 8 novembre[13]
Paris
  • La Boucherie de Paris 290-96 The Cannibal Marmots
  • La Boucherie de Paris 252-90 Le Gang des Lyonnaises
  • La Boucherie de Paris 174-98 Blocka Nostra
  • The Cannibal Marmots 134-158 Blocka Nostra
  • The Cannibal Marmots 165-120 Le Gang des Lyonnaises
Mérignac
  • Death Pouffes 108-280 ORD
  • Death Pouffes 56-258 All Blocks
  • Death Pouffes 111-143 Bloody Skulls
  • ORD 93-260 All Blocks
  • ORD 175-163 Bloody Skulls
Étape 2, les 16 et 17 janvier[7]
Toulouse
  • Le Gang des Lyonnaises 101-272 All Blocks
  • Blocka Nostra 156-139 Bloody Skulls
  • Bloody Skulls 190-105 Le Gang des Lyonnaises
  • Blocka Nostra 114-214 All Blocks
  • All Blocks 218-88 Bloody Skulls
Orcet
  • ORD 274-144 The Cannibal Marmots
  • La Boucherie 243-74 Death Pouffes
  • The Cannibal Marmots 191-184 Death Pouffes
  • ORD 161-181 La Boucherie
Étape 3, les 19 et 20 mars
Lyon
  • The Cannibal Marmots 129-142 Bloody Skulls
  • Blocka Nostra 167-121 ORD
  • Death Pouffes 145-116 Le Gang des Lyonnaises
  • La Boucherie 131-161 All Blocks
  • Le Gang des Lyonnaises 58-289 Blocka Nostra
  • La Boucherie 184-90 Bloody Skulls
  • Blocka Nostra 156-118 Death Pouffes
  • The Cannibal Marmots 59-258 All Blocks
  • Le Gang des Lyonnaises 84-220 ORD
Championnat Nationale 1
R Ville Club Équipe PJ V D P[Note 1] Diff
1 Mérignac SAM Roller All Blocks 7 7 0 21 999
2 Paris Les Quads de Paris La Boucherie de Paris 7 6 1 18 685
3 Toulouse Roller Derby Toulouse Blocka Nostra 7 5 2 15 180
3 Orcet FJEP Orcet ORD 7 4 3 12 217
5 Marseille Marseille Roller Derby Club Bloody Skulls 7 3 4 9 -123
6 Grenoble Club Roller Derby 38 The Cannibal Marmots 7 2 5 6 -508
7 Montpellier Montpellier Derby Club Death Pouffes 7 1 6 3 -591
8 Lyon Lyon Association Roller Derby Le Gang des Lyonnaises 7 0 7 0 -859
  • Champion de Nationale 1
  • Doit jouer un match de barrage pour accéder à l'Élite
  • Doit jouer une phase de barrage pour rester en Nationale 1

Barrage N1 / N2Modifier

À la fin de la saison régulière, la meilleure équipe de chaque zone de Nationale 2 est qualifiée pour une phase finale qui a lieu les 4 et 5 juin 2016 avec les deux moins bonnes formations de Nationale 1. Cette phase finale est un tournoi qualificatif avec trois tours et éliminations directe. Les deux finalistes accèdent à la Nationale 1 pour la saison suivante[4]. Peu de temps avant cette phase finale, la fédération annonce finalement que pour la saison suivante, il y aura 12 équipes en nationale 1 et donc que 6 équipes sur 8 accéderont à la Nationale 1. Les Quedalles, les Divines Machines , le Gang des Lyonnaises, les Death Pouffes, les Roller Derby Panthers Graou et les Hell's Ass Derby Girls gagnent ainsi leur place pour la nationale 1[12].

Quarts de finale Demi-finales Finale
                
 Les Divines Machines  266
 Baywitch Project  143  
 Les Divines Machines  198
  
   Le Gang des Lyonnaises  151  
 Le Gang des Lyonnaises  195
 Rainbow Furies[notes 1]  173  
 Les Divines Machines  58
  
   Quedalles  279
 Death Pouffes  175
  
 Roller Derby Panthers Graou  97  
 Death Pouffes  52
  
   Quedalles  218  
 Quedalles  280
 Hell's Ass Derby Girls  79  

Nationale 2Modifier

La Nationale 2 est divisée en 6 groupes de 7 ou 8 équipes chacun. À la fin de la saison régulière, un classement est établi dans les six groupes et la meilleure équipe de chaque groupe est qualifiée pour une phase finale qui a lieu les 4 et 5 juin 2016 avec les deux moins bonnes formations de nationale 1 en vue d'accéder au championnat de Nationale 1 pour la saison suivante. Pour cette saison, les changements de modalités du championnat féminin pour la saison 2016-2017 annoncés par la FFRS font que ce ne sont pas 2 mais 6 des 8 équipes disputant le barrage N1/N2 qui se qualifient pour la nationale 1 l'année suivante. C'est ainsi que les Divines Machines de Nantes, les Quedalles (Paris Roller Girls B), les Roller Derby Panthers Graou de Saint Gratien et les Hell's Ass Derby Girls de Strasbourg se qualifient toutes les quatre pour la Nationale 1.

Zone 1 — Nord Ouest[5]
R Ville Club Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Saint-Gratien AS Saint-Gratien Roller Sports) Roller Derby Panthers Graou 7 7 0 21 +1517
2 Rouen Les Veuves Noires Roller Derby Les Veuves Noires 7 6 1 18 +824
3 Orléans Orléans Roller Les Simones 7 5 2 15 +477
4 Paris Paris Hockey Club Les Gueuses de Pigale 7 4 2 12 +236
5 Caen Roller Derby Caen Pétrolleuses de Caen[notes 2] 7 3 4 9 -509
6 Chapet Les Succubes Les Succubes 7 2 5 6 -685
7 Le Havre Le Havre Roller Derby Burning Mussels 7 1 6 3 -750
8 Argenteuil Roller de Rien Bashing Banshees 7 0 7 0 -1110
Zone 2 — Sud Est[14]
R Ville Club Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Nice Nice Roller Attitude Baywitch Project 7 6 1 18 +613
2 Aix-en-Provence Roller Derby Aix-en-Provence Les Amazones 7 6 1 18 +443
3 Perpignan Roller Derby Pyrénées-Orientales Coccyx Lexis 7 5 2 15 +454
4 Toulon Roller Provence Méditerranée Toxic Ladies 7 5 2 15 +388
5 Nîmes Kroko Roller Bones Breakers 7 3 4 12 +237
6 Avignon Avignon Roller Skating Rabbit Skulls 7 2 5 6 -519
7 Narbonne Narboroller ASPTT Les Head Hunters 7 1 6 3 -636
8 Cannes Roller Derby PM Côte d’Azur Pisseuses maléfiques 7 0 7 0 -980
Zone 3 — Nord Est[15]
R Ville Club Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Paris Paris Roller Girls Quedalles 7 7 0 21 +2100
2 Paris Lutèce Destroyeuses Les Encastreuses 7 6 1 18 +1046
3 Lille Roller Derby Lille The Switchblade RollerGrrrls 7 5 2 15 +982
4 Lille Lille Roller Girls Glorious Bâtardes 7 4 3 12 -42
5 Creil Creilloise Roller The Knock’N’Roll Cannibals 7 3 4 9 -572
6 Reims Beastie Derby Girls Beastie Derby Girls 7 2 5 6 -945
7 Montreuil Roller Skating Montreuillois Nasty Pêcheresses 7 1 6 3 -1445
8 Calais Roller Derby Calaisis The Black Tagada 7 0 7 0 -1124
Zone 4 — Ouest[5]
R Ville Club Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Nantes Nantes Derby Girls Les Divines Machines 7 7 0 21 +2355
2 Rennes Roller Derby Rennes Vilaines 7 6 1 18 -80
3 La Rochelle Roller Derby La Rochelle Hell’R Cheeky Dolls 7 5 2 15 +41
4 Lorient CPR Lorient Les Morues 7 4 3 12 +517
5 Limoges Limoges Roller Skating Porcelain Dolls 7 3 4 9 -357
6 Le Mans Roller Derby 72 Les Missfeet 7 1 6 3 -421
7 Tours Les Nordiks de Touraine Silly Geez 7 1 6 3 -564
8 La Roche-sur-Yon La Vendéenne Les Passeuses Dâmes 7 1 3 6 -1131
Zone 5 — Est[16]
R Ville Club Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Strasbourg Stracross Hell’s Ass Derby Girls 6 5 1 15 +1103
2 Belfort Roller Derby Belfort Knee Breakers on Wheels 6 5 1 15 +621
3 Lyon Lyon Roller Grrriottes Girrrls 6 5 1 15 +353
4 Dijon Di Dollz Roller Derby Velvet Owls 6 2 4 6 -258
5 Aubenas Ardech’Roll Criminal Nurses 6 2 4 6 -435
6 Le Bourg-d'Oisans Oisans Roller Derby Sc'Alpes Hell 6 1 5 3 -667
7 Orcet FJEP Orcet ORD B 7 1 6 3 -717
Zone 6 — Sud Ouest[17]
R Ville Club Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Toulouse Roller Derby Toulouse Rainbow Furies[note 1] 7 7 0 21 +871
2 Mérignac SAM Roller Sports Spring Blocks 7 5 2 15 +491
3 Pibrac Pibrac Roller Skating Les Harpies Braqueuses 7 5 2 15 +490
4 Tarbes Tarbes Pau Pyrénées Roller Hockey Club Full Metal Punkettes 7 5 2 15 +303
5 Albi Roll'in Tarn Bloody Patchol' 7 3 4 9 -297
6 Castres Castres Roller Derby #81 Black Crows 7 2 5 6 -398
7 Anglet Roller Derby Côte Basque Valient Bitchiz 7 1 6 3 -450
8 Pau Roller Derby Palois Pau Crazy Dolls 7 0 7 0 -1010

Coupe masculineModifier

Quatorze équipes masculines participent à la Coupe de France : les six meilleures équipes, déterminées sur les résultats des deux précédentes années, jouent directement la phase finale alors que les huit autres sont réparties en deux poules et jouent un premier tour de qualification. L’équipe arrivant première au classement de chaque poule est qualifiée pour la Coupe de France[18]. Un tournoi éliminatoire est ainsi mis en place avec établissement d'un classement complet[19]. Les matchs de poule sont censés se jouer les 27 et 28 février 2016 alors que la phase finale a lieu les 14, 15 et 16 mai 2016[20]. Le groupe A a lieu les 27 et 28 février mais pour la poule B, une partie est jouée à ces dates, la deuxième partie du tournoi ayant lieu fin avril à Lyon. Cette saison, les Quad Guards de Toulouse remportent la coupe.

Équipes qualifiées d'office pour la phase finale
Ville Club Nom
Calais Roller Derby Calaisis Zombeers
Lille Lille Roller Girls Lille Moustaches
Montpellier Le Crès Montpellier Roller Derby Kamiquadz
Orcet FJEP Orcet Le Wolfgang
Paris Panam Squad Panam Squad
Toulouse Roller Derby Toulouse Quad Guards

QualificationsModifier

 
Début du match entre Rouen et Nantes
Résultats des matchs
Les 27 et 28 février 2016| Les 27 et 28 février 2016| Le 30 avril 2016|
Aubergenville
  • Les Jules Vénères 271-111 Track’Ass
  • Les Damnés 12-412 Les Croque Morts
  • Les Croque Morts 205-152 Les Jules Vénères
  • Les Damnés 59-283 Track’Ass
  • Les Damnés 132-489 Les Jules Vénères
  • Track’Ass 129-152 Les Croque Morts
Orcet
  • Mon Cherrry 63 - 274 The Quadstrators
  • Les Bandits Machos 131 - 201 Styx
  • Les Bandits Machos 166 - 173 The Quadstrators
Lyon
  • Mon Cherrry 139 - 152 Les Bandits Machos
  • The Quadstrators 126 - 111 Styx
  • Mon Cherrry 76 - 226 Styx
Classement de la poule A
R Ville Club[21] Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Rouen Les Veuves Noires Roller Derby Les Croque Morts 3 3 0 9 +476
2 Nantes Mens Roller Derby from L.A. Les Jules Vénères 3 2 1 6 +464
3 Tours Les Nordiks de Touraine Track’Ass 3 1 2 3 -59
4 Chapet Les Succubes Les Damnés 3 0 3 0 -981
Classement de la poule B
R Ville Club[21] Équipe M V D P[Note 1] Diff
1 Grenoble Mens Roller Derby 38 The Quadstrators 3 3 0 9 +333
2 Bordeaux Roller Derby Bordeaux Men Styx 3 2 1 6 +205
3 Mâcon Roller Derby Mâcon Les Bandits Machos 3 1 2 3 -64
4 Lyon Lyon Roller Mon Cherrry 3 0 3 0 -374
  • Équipe qualifiée
  • Phase finaleModifier

    Quarts de finale Demi-finales Finale
                    
     Quad Guards  283
     Les Croque Morts  76  
     Quad Guards  337
      
       Lille Moustaches  53  
     Le Wolfgang  202
     Lille Moustaches  214  
     Quad Guards  214
      
       Panam Squad  159
     Panam Squad  448
      
     The Quadstrators  47  
     Panam Squad  255
       Match pour la 3e place
       Kamiquadz  97  
     Kamiquadz  180   
     Zombeers  176    Lille Moustaches  184
     Kamiquadz  171
    Demi-finales Match pour la 5e place
             
     Les Croque Morts  245
     Le Wolfgang  139  
     Les Croque Morts  131
      
       Zombeers  180
     The Quadstrators  82
     Zombeers  314  
    Match pour la 7e place
      
     Le Wolfgang  215
     The Quadstrators  220
    Classement final de la coupe de France masculine 2016-2017
    R Ville Club Nom
    1 Toulouse Roller Derby Toulouse Quad Guards
    2 Paris Panam Squad Panam Squad
    3 Lille Lille Roller Girls Lille Moustaches
    4 Montpellier Le Crès Montpellier Roller Derby Kamiquadz
    5 Calais Roller Derby Calaisis Zombeers
    6 Rouen Les Veuves Noires Roller Derby Les Croque Morts
    7 Grenoble Mens Roller Derby 38 The Quadstrators
    8 Orcet FJEP Orcet Le Wolfgang

    Notes et référencesModifier

    RéférencesModifier

    1. a et b FFR Roller derby 2015, p. 14.
    2. FFR Roller derby, 1. Présentation du championnat de roller derby féminin 2015-2016, , 13 p. (lire en ligne), p. 3
    3. FFR Roller derby 2015, p. 12.
    4. a b et c FFR Roller derby 2015, p. 13.
    5. a b et c « Match de barrage N1/Élite et derniers résultats de la saison régulière de N2 », sur ffroller.fr, (consulté le 13 juin 2016)
    6. « Championnat féminin de Roller Derby — Élite — Étape 1 », sur ffroller.fr, (consulté le 22 novembre 2015)
    7. a b et c « Championnat de France Elite — Nationale 1 : Résultats du week-end », sur 5seconds.fr, (consulté le 17 janvier 2016)
    8. Shut The Fred Up, « Championnat Elite : Premier Jour », sur 5seconds.fr, (consulté le 13 mars 2016)
    9. Shut The Fred Up, « Elite FFRS à Paris: HISTORIQUE ! », sur 5seconds.fr, (consulté le 17 mars 2016)
    10. « Championnat féminin de Roller Derby — Élite — Étape 1 », sur ffroller.fr, (consulté le 26 novembre 2015)
    11. « Championnat féminin de Roller Derby – Élite – Derniers résultats et classement final », sur ffroller.fr, (consulté le 14 mars 2016)
    12. a et b « N2 : Les Quedalles et les Divines Machines accèdent au championnat de France N1 de roller derby 2016-2017 », sur ffroller.fr, (consulté le 13 juin 2016)
    13. « Championnat féminin de Roller Derby — Nationale 1 — Étape 1 », sur ffroller.fr, (consulté le 26 novembre 2015)
    14. « Championnat féminin de Roller Derby – Nationale 2, Zone 1 — 2 – Derniers résultats et classement », sur ffroller.fr, (consulté le 4 avril 2016)
    15. FFR Roller derby 2015, p. 8.
    16. FFR Roller derby 2015, p. 10.
    17. FFR Roller derby 2015, p. 11.
    18. FFR Roller derby, 2. Présentation de la Coupe de roller derby masculin 2015-2016, , 13 p. (lire en ligne), p. 3
    19. FFR Roller derby - homme 2015, p. 7.
    20. FFR Roller derby - homme 2015, p. 8.
    21. a et b FFR Roller derby - homme 2015, p. 4.

    NotesModifier

    1. a b c d e f g h i et j Selon le règlement du championnat FFRS, chaque victoire apporte 3 points et une défaite 0. En cas d'égalité des points de classement, les équipes sont classées en fonction du différentiel de points de match.
    1. Les Rainbow Furies sont inscrites sous le nom de "Réserve (nom provisoire)" dans le document d'organisation du championnat de la FFRS.
    2. Les Pétrolleuses de Caen sont inscrites sur le document d'organisation du championnat sous le nom de "B-team (nom provisoire)"


    Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « note », mais aucune balise <references group="note"/> correspondante n’a été trouvée, ou bien une balise fermante </ref> manque