Chambre des représentants (Égypte)

chambre basse du Parlement de l'Égypte
Chambre des représentants
(ar) مجلس النواب
Maglis al-Nowaab

2016-2021

Description de l'image Coat of arms of Egypt (Official).svg.
Présentation
Type Chambre basse
Création
Lieu Le Caire
Présidence
Président Ali Abdel Aal[1] (Pour l'Amour de l'Égypte)
Élection
Structure
Membres 596 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques
Élection
Système électoral 284 au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours
284 au scrutin de liste majoritaire
28 désignés
Dernière élection 17 octobre-2 décembre 2015

Bâtiment du Parlement

Divers
Voir aussi Sénat
Parlement de l'Égypte

La Chambre des représentants ou Chambre des députés (arabe :مجلس النواب, Maglis al-Nowaab) est la chambre basse du Parlement de l'Égypte depuis la promulgation de la Constitution de 2012[2].

HistoriqueModifier

La Chambre des représentants, instituée par la Constitution de 2012, remplace l'Assemblée du peuple d'Égypte. La Chambre des représentants a été, de 2012 à 2014 et depuis 2019, la chambre basse du parlement bicaméral égyptien.

De 2014 à 2019, sous la Constitution de 2014 et l'abolition du Conseil consultatif, elle est devenue l'unique chambre parlementaire de l'Égypte[3].

Le , ses premières élections sont fixées pour se dérouler en deux étapes, du 17 octobre au [4].

Le , le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi transmet solennellement le pouvoir législatif à la Chambre des représentants issue des législatives de la fin de l'année précédente[5].

En février 2019, après la création du Sénat, la Chambre des représentants redevient la chambre basse du parlement[6].

Système électoralModifier

La Chambre des représentants est composée de 596 députés renouvelés tous les cinq ans, dont 284 au scrutin majoritaire plurinominal à deux tours dans 143 circonscription électorale auxquels se rajoutent 284 autres élus au scrutin proportionnel plurinominal avec listes fermées dans quatre circonscriptions dont deux de 100 sièges et deux autres de 42, basées sur les limites des 27 gouvernorats du pays. Ces sièges de listes sont éventuellement répartis de manière à respecter un quota de 25 % de femmes à la chambre s'il n'est pas déjà atteint. Enfin, 28 députés sont nommés par le Président de la république[7],[8].

Avant 2020, la répartition des 568 députés élus était de 448 au scrutin majoritaire, et 120 au scrutin de liste[9].

Notes et référencesModifier

  1. « Egypte - Parlement: Ali Abdelaal élu à la présidence de la Chambre des députés », sur ShemsFm.net (consulté le 11 janvier 2016)
  2. http://mjp.univ-perp.fr/constit/eg2012.htm
  3. http://mjp.univ-perp.fr/constit/eg2014.htm
  4. lefigaro.fr avec AFP, « Égypte : les législatives du 17 octobre au 2 décembre », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 15 août 2020).
  5. « Le président égyptien annonce le transfert officiel du pouvoir législatif au Parlement - politique - Actualités - StarAfrica.com » (consulté le 20 février 2016)
  6. « Egypte : la réforme prolongeant la présidence Sissi approuvée à 88,83 % », sur Le Monde.fr (consulté le 23 avril 2019)
  7. (en) « Egypt's parliamentary election laws passed - Egypt - Al-Ahram Weekly », sur Ahram Online (consulté le 12 septembre 2020).
  8. (en) « Egypt’s Sisi ratifies law on redrawing electoral constituencies - Politics - Egypt », sur Ahram Online (consulté le 12 septembre 2020).
  9. Inter-Parliamentary Union, « IPU PARLINE database: EGYPTE (Majlis Al-Nuwab), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le 16 août 2020).

Articles connexesModifier