Ouvrir le menu principal

Chaîne British Empire

chaîne de montagne de l'île d'Ellesmere

Chaîne British Empire
Carte du parc national Quttinirpaaq avec la chaîne British Empire à l'ouest.
Carte du parc national Quttinirpaaq avec la chaîne British Empire à l'ouest.
Géographie
Altitude 2 616 m, Mont Barbeau
Massif Cordillère Arctique
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Territoire Nunavut
Région Qikiqtaaluk

La chaîne British Empire (anglais : British Empire Range) est une chaîne de montagnes de l'Arctique canadien située sur l'île d'Ellesmere. Elle fait partie de la cordillère Arctique. Elle est située en partie dans le parc national Quttinirpaaq.

La chaîne est l'une des plus nordiques du monde. Elle est seulement surpassée par les monts Challenger au nord-ouest et la chaîne United States au nord-est. Le point culminant de la chaîne est le mont Barbeau, qui est considéré comme étant le plus haut sommet de l'Amérique du Nord à l'est des montagnes Rocheuses.

La chaîne de montagnes a été nommé par Gordon Noel Humphreys durant l'Oxford University Ellesmere Land Expedition. Edward Shackleton, un autre membre de la même expédition, dit en 1937 que Humphreys l'a nommée ainsi car il était « un grand impérialiste ».[réf. nécessaire]

Sommaire

Calottes glaciairesModifier

 
Nunataks dans la chaîne British Empire

Comme pour la totalité des chaînes de montagnes de l'île d'Ellesmere, la chaîne British Empire est recouverte par une calotte glaciaire dès que l'altitude dépasse 1 100 m[1]. Celle-ci peut avoir jusqu'à une épaisseur de 900 m et n'est dépassée que par quelques nunataks qui correspondent aux sommets de la chaîne[2].

Sommets de la chaineModifier

Sommet Altitude (m)
Mont Barbeau 2 616
Mont Whisler 2 500
Mont Arrowhead 1 860
Mont Highpointer 1 585

Notes et référencesModifier

  1. « Géologie », sur Parcs Canada (consulté le 16 janvier 2010)
  2. Parcs Canada, Unité de gestion du Nunavut, Plan directeur du parc national du Canada Quttinirpaaq., Sa Majesté la reine du chef du Canada, , 75 p. (ISBN 0-662-72652-9, lire en ligne), p. 16-17

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier