Ouvrir le menu principal

Château du Mont-à-la-Vigne

château à Monteille (Calvados)

Château
du Mont-à-la-Vigne
Début construction XVe siècle-XVIe siècle-XVIIe siècle
Protection  Inscrit MH (1932)
Coordonnées 49° 06′ 07″ nord, 0° 01′ 41″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Normandie
Région Normandie
Département Calvados
Commune Monteille

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château du Mont-à-la-Vigne

Le château du Mont-à-la-Vigne est un édifice situé sur l’ancienne commune de Monteille et l’ancienne communauté de communes de la Vallée d’Auge dans le département français du Calvados.

Sommaire

HistoireModifier

Le château se situe sur une éminence dans la vallée de la Vie (rivière) [2]. Le château date du XVe siècle-XVIe siècle-XVIIe siècle[3].

L’édifice a joué un rôle notable dans la région au moment des guerres de religion du XVIe siècle[2].

L’édifice est indiqué appartenir à la famille de Tesson par Arcisse de Caumont[4].


Architecture et protectionModifier

ArchitectureModifier

Arcisse de Caumont indique que les bâtiments s’organisent autour d’une cour, avec des tourelles et des fossés[4]. Le même auteur date les bâtiments du XVe et du XVIe[4].

ProtectionModifier

Le château est inscrit monument historique depuis le 24 septembre 1932[3].


  Images externes
  Vue du château
  Vue générale du château sur une carte postale ancienne
  Autre carte postale ancienne du château
  Vue aérienne du château

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps.
  2. a et b Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 5 : Arrondissement de Lisieux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 407
  3. a et b « Château du Mont-à-la-Vigne », notice no PA00111558, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. a b et c Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 5 : Arrondissement de Lisieux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 409