Château du Geisberg

château fort français

Château du Geisberg
Image illustrative de l’article Château du Geisberg
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1990, façades et toitures de la tour-porche et de la maison du gardien, deux pavillons)
Coordonnées 49° 00′ 50″ nord, 7° 57′ 14″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Wissembourg
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Château du Geisberg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château du Geisberg

Le château du Geisberg est un monument historique situé à Wissembourg, dans le département français du Bas-Rhin.

LocalisationModifier

Ce bâtiment est situé sur les hauteurs, le plateau du Geisberg, dominant Wissembourg dans le hameau de Geisberg située sur cette commune.

HistoriqueModifier

En 1692, Jean Gaspard de Hatzel fait l’acquisition des terres et fait construire un château par l’architecte Rondouin. Le domaine, principalement construit entre 1711 et 1714 était composé d'une demeure principale, d'un grand jardin avec 2 pavillons, ainsi que de multiples bâtiments agricoles[1].

Les terres sont entretenues par des fermiers mennonites dont les descendants occupent encore le Geisberg[2].

Le domaine est vendu en 1755 à Philippe Michel Weber, qui en restera propriétaire jusqu'à la révolution.

Le château et le plateau du Geisberg ont fait l'objet de durs combats en 1793 entre les troupes révolutionnaires française et les Autrichiens alliés aux Prussiens lors de la 2e bataille de Wissembourg durant les guerres de la Première Coalition.

Le château et le plateau du Geisberg ont à nouveau fait l'objet d'un dur combat entre les troupes françaises et prussiennes lors de la bataille de Wissembourg au début de la guerre de 1870.

En 1940, le château, jusque là laissé à l'abandon, est pris pour cible. Il est incendié pendant la guerre puis rasé en 1947 pour y construire des habitations[1].

Aujourd'hui les seuls restes sont la tour-porche, la maison du gardien et les ruines des deux pavillons de jardin. Ces bâtiments font l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 1990[3].

ArchitectureModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Détail tombe 1870 - Archives départementales du Bas-Rhin », sur archives.bas-rhin.fr, (consulté le 19 février 2020)
  2. « Eglise », sur EEMG (consulté le 19 février 2020)
  3. « Château du Geisberg », notice no PA00085288, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :