Ouvrir le menu principal

Château de Warfusée

château belge

Château de Warfusée
Image illustrative de l’article Château de Warfusée
Drève et porche-monumental du château de Warfusée
Période ou style Néoclassique
Fin construction XVIIIe siècle
Propriétaire actuel Famille d'Oultremont
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1973, no 64065-CLT-0002-01)
Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine exceptionnel (2013, no 64065-PEX-0002-02)
Site web chateaudewarfusee.be/enVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées 50° 35′ 06″ nord, 5° 22′ 12″ est
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région historique Hesbaye
Subdivision administrative Province de Liège
Commune de Belgique Saint-Georges-sur-Meuse

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de Warfusée

Le château de Warfusée sis dans le hameau homonyme, à quelques centaines de mètres du village de Stockay (Belgique) date du XVIIIe siècle. Construit en carré et entouré d’un parc agrémenté d’un étang, le château, avec ses annexes, l’orangerie et les terrains environnants, le château,classé au patrimoine immobilier exceptionnel de Wallonie, est une propriété privée.

HistoireModifier

Les origines de la seigneurie de Warfusée remontent au XIe siècle. Le titre est connu dès le début du XIIe siècle. Du donjon de cette époque, construit pour surveiller la vallée de la Meuse, il ne reste rien.

Aux XIVe et XVe siècles la propriété passe en rapides successions de famille en famille. Ce sont d’abord les Haneffe, puis d’Enghien, de la Marck, de Corswaren, de Hamal, de Renesse, de Thiennes et de Bavière-Schagen.

En 1707, Marie-Isabelle de Bavière-Schagen par son mariage avec François d'Oultremont apporte le château dans la Famille d'Oultremont qui rebâtit en 1755 le château dans un style Louis XV tel qu'on le connait aujourd'hui.

DescriptionModifier

  • Extérieur : une drève conduit au donjon-porche monumental, bâtiment datant de 1622, donnant accès à la cour d'honneur. Les bâtiments bordant la cour d’honneur, forment un carré d’un parallélisme parfait, comme le demande le plus pur style néoclassique. Faisant face au porche, le château proprement dit est surmonté d’un clocheton abritant un carillon. Le château a été édifié par Florent d’Oultremont, frère aîné du prince-évêque de Liège : les plans et le chantier sont confiés à Jean-Gilles Jacob. La façade du château, s’ouvre sur un parc en pente douce et ayant vue sur la Meuse, distante de deux kilomètres, que le château domine de quelque 130 mètres.
  • Intérieur : l’ensemble a gardé une allure de XVIIIe siècle. En particulier toute une aile est occupée par les appartements (et le souvenir) du prince-évêque avec lit à baldaquin, sièges recouverts de velours, tableaux des rois Louis XV et Louis XVI. Un autre salon est orné de tapisseries d'Audenaerde représentant les aventures de Don Quichotte.

PersonnalitésModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :