Château de Blonay (Vallée d'Aoste)

Page d’aide sur l’homonymie Pour le château du même nom dans le Canton de Vaud, voir château de Blonay.

Château de Blonay
Image illustrative de l’article Château de Blonay (Vallée d'Aoste)
Vue du bourg d'Avise, de l'église Saint-Brice (disposant d'un clocher, au centre) et du château de Blonay (visible à droite, comportant une tour crénelée). Les ruines du château du Cré (it) sont à peine visibles sur les hauteurs, derrière des arbres.
Site web région Vallée d'Aoste
Coordonnées 45° 42′ 29,4″ nord, 7° 08′ 26,8″ est[1]
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région historique Valle d'Aosta-Stemma.svg Vallée d'Aoste
Subdivision administrative Région autonome
Commune italienne Blason ville It Avise (AO).svg Avise
Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Château de Blonay

Le château de Blonay est un château valdôtain. Il se situe sur un promontoire au cœur du bourg d'Avise, près de l'église paroissiale Saint-Brice[1].

Avec le château d'Avise (à l'entrée ouest du bourg)[2] et le château du Cré (it) (situé au-dessus du village, à l'est-nord-est de celui-ci)[3], c'est l'un des trois châteaux présents sur la commune.

ArchitectureModifier

Jean-Baptiste de Tillier en fournit une description en 1737 :

« En percourant la grande route d'Aoste à Morgex, on voit à sa droite, au-delà d'Arvier, sur une élévation de terrain, le vieux château d'Avise : c'est la maison noble des anciens Seigneurs de ce lieu. Il consiste en une grosse tour carrée, avec un vieux corps de bâtiments qui paraît assez spacieux. »

La tour est la partie la plus ancienne, sans embrasures ni entrées. Au début elle se dressait seule, sur le modèle des châteaux valdôtains primitifs, mais un autre bâtiment a été ajouté ensuite, avec des fenêtres croisées en pierre. La tour présente des merlons en queue d'aronde.

HistoireModifier

Selon Jean-Baptiste de Tillier, le château de Blonay a été la première résidence des seigneurs d'Avise, une famille noble présente déjà au XIIe siècle. La tour date du XIIe siècle, alors que le reste du château sans doute du XVe siècle. En 1645 il fut cédé en héritage par Prosper d'Avise, sénateur des États de Savoie, à ses neveux, Claude et Josué de Blonay, fils de Marie d'Avise et de Jacques de Blonay, originaire du Chablais. Claude de Blonay en fut investi à nouveau[pas clair] à la mort de sa mère, entre le 20 et le , à la suite de quoi le château est resté dans la famille de Blonay.

« Il [le château, ndr] est aujourd'hui commun entre les Seigneurs de Blonay et d'Avise ; mais ces derniers en ont un autre à part, plus moderne, et dans une situation plus commode, avec sa tour à pavillon couverts en ardoises, et quelques appartenances en jardins, vergers, prairies, et autres terres. »

— Jean-Baptiste de Tillier, Historique de la Vallée d'Aoste (Lien)

François-Gaspard d'Avise a été le dernier héritier, recevant la moitié du fief selon le testament de son père Antoine-Balthazard, signé le , tandis que sa sœur, Claire-Marie d'Avise, avec son mari Charles-Joseph, recevait l'autre moitié.

La tour a servi de prison pendant longtemps, jusqu'à recevoir l'appellation de Tour des prisons, comme cela apparaît dans un document de 1787 attribué à Philippe di Blonay.

Galerie de photosModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Localisation du château de Blonay par Open Street Map (le château est explicitement mentionné) », sur openstreetmap.org (consulté le 18 janvier 2018).
  2. « Localisation du château d’Avise par Open Street Map (le château est explicitement mentionné) », sur openstreetmap.org (consulté le 18 janvier 2018).
  3. « Localisation du château du Cré par Open Street Map (le château n'est pas explicitement mentionné, mais le nom du lieu-dit apparaît une cinquantaine de mètres plus au nord-est) », sur openstreetmap.org (consulté le 18 janvier 2018) ; à la différence des deux autres châteaux situés dans le bourg, ce château est en ruines.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier