Ouvrir le menu principal

Château d'Opme

château fort français

Château d'Opme
Image illustrative de l’article Château d'Opme
Façade du château prise depuis la cour d'honneur
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVIIe siècle
Destination initiale Château-fort
Destination actuelle Site touristique
Protection Logo monument historique Classé MH (1916)
Logo monument historique Classé MH (1969)
 Inscrit MH (2010)
Coordonnées 45° 42′ 25″ nord, 3° 05′ 38″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne
Département Puy-de-Dôme
Localité Opme, Romagnat

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Château d'Opme

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
Château d'Opme

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château d'Opme

Le château d'Opme est situé dans le département du Puy-de-Dôme en Auvergne, dans le village d'Opme situé sur la commune de Romagnat. Le château et les jardins sont visitables de Pâques à la Toussaint[1].

HistoriqueModifier

Ce château était initialement une forteresse qui commandait le col ou passait la voie romaine de Clermont-Ferrand au Puy-en-Velay.

Le château, construit vers la fin du XIe siècle, est bâti autour d'une cour intérieure et le logis est flanqué de cinq tours dont trois subsistent désormais.

Au XIIIe siècle un donjon carré a remplacé une des tours d'angle.

En 1381, durant la guerre de Cent Ans, le château est pris par les Anglais. Il sera repris en 1393 par les Français commandés par les maréchaux Jean II Le Meingre, dit Boucicaut et Louis de Sancerre qui en libérant la forteresse de la Roche-Donnezat[2], située sur la commune de la Roche-Blanche, boutent définitivement les godons de l'Auvergne[3].

En 1613, sous le règne de Louis XIII, Antoine de Ribeyre, Trésorier de France, devient propriétaire du château et transforme partiellement cette forteresse austère, en créant une entrée d'honneur, un escalier intérieur, de larges fenêtres à meneau. La famille Ribeyre ajoute deux jardins en terrasse, l'un avec un grand bassin circulaire, l'autre avec une fontaine renaissance, attribuée à Androuet du Cerceau.

Après l'armistice de 1940 le général Jean de Lattre de Tassigny y séjourne lorsqu'il créé une école de cadres militaires.

Le château et les jardins sont classés respectivement au titre des monuments historiques le [4] et le [5] ; la ferme et le résevoir sont inscrits en 2010. Les jardins bénéficient également du label Jardin remarquable depuis 2004[6].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

MuséesModifier

Le château a ouvert en 1993, dans la cour intérieure, un musée dédié à Jean de Lattre de Tassigny, maréchal de France[7], qui y a séjourné entre 1940 et 1941 pour créer l'école des cadres militaires d'Opme.

Liens externesModifier

Notes, sources et référencesModifier