Catherine Mayeur-Jaouen

historienne française

Catherine Mayeur-Jaouen, née le , est une historienne française, fille des historiens Jean-Marie et Françoise Mayeur.

Elle est professeure d'histoire à Sorbonne-Université.

BiographieModifier

Son père, Jean-Marie Mayeur, est un intellectuel catholique qui s'est exprimé contre la torture lors de la guerre d'Algérie[1].

Elle s'intéresse à l'histoire de l'Iran quand elle a 14 ans, pendant la révolution iranienne, puis à l'islam en général, se spécialisant rapidement en histoire religieuse[1].

Elle entre à l'École normale supérieure en 1983, et devient agrégée d'histoire en 1986[2]. Elle étudie l'arabe à l'INALCO en parallèle de ses études d'histoire à Paris-IV, avec un premier voyage en Égypte quand elle a 20 ans[1].

De 1989 à 1993, elle est pensionnaire de l’Institut français d'archéologie orientale du Caire. Elle y devient spécialiste de l'Égypte aux époques ottomane et contemporaine, et étudie en particulier les questions d'histoire religieuse, culturelle et sociale depuis l'époque mamelouke[2].

De 1993 à 2005, elle est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris-IV[2], et membre junior de l'Institut universitaire de France (1998-2003). Elle apprend en parallèle le persan[1].

Elle est professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) de 2005 à 2017, date à laquelle elle est élue à La Sorbonne. Elle est membre senior de l'Institut universitaire de France (2011-2016)[2]. De 2013 à 2017, elle dirige le groupement d'intérêt scientifique du CNRS « Moyen-Orient et mondes musulmans »[2].

En septembre 2017, elle devient professeure d'histoire des mondes arabes et musulmans à l'université Paris-Sorbonne (Paris-IV) et membre du Centre d’histoire du XIXe siècle. Elle est membre de l’Institut dominicain d’études orientales[2].

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Al-Sayyid al-Badawî, un grand saint de l'islam égyptien, Institut français d'archéologie orientale, Le Caire, 1994, 608 p.
  • Histoire d'un pèlerinage légendaire en islam. Le mouled de Tantâ du XIIIe siècle à nos jours, Aubier, 2004, 272 p.

Traduction en anglais, augmentée d'un chapitre "Return to Tanta. October 2012 », The Mulid of al-Sayyid al-Badawi of Tanta. Egypt's Legendary Sufi Festival, American University in Cairo Press, Le Caire-New York, 2019, . 242 p.

  • Pèlerinages d'Égypte, Histoire de la piété copte et musulmane (XVe – XXe siècles), « Recherches d'histoire et de sciences sociales », 107, Éditions de l'EHESS, 2005, 445 p. Prix Augustin Thierry 2006. Traduction en arabe, Le Caire.
  • Voyage en Haute-Égypte. Prêtres, coptes et catholiques, CNRS éditions, 2019. Mention spéciale du Prix littéraire de l’Œuvre d’Orient, 2019.
- Prix Albert-Bernard 2019 de l’Académie des sciences d’outre-mer.

Ouvrages en collaborationModifier

  • L'Animal en islam, Les Indes savantes, 2005, 186 p., avec Mohammed Hocine Benkheira et Jacqueline Sublet
  • La Famille en islam d’après les sources arabes, Les Indes savantes, Paris, 2013, 539 p., avec Mohammed Hocine Benkheira, Avner Giladi et Jacqueline Sublet
  • Le Moyen-Orient par les textes (XIXe – XXIe siècle), Armand Colin, Paris, 2011, 448 p., avec Anne-Laure Dupont et Chantal Verdeil
  • Histoire du Moyen-Orient (XIXe – XXIe siècle), Armand Colin, Paris, 2016, 480 p., avec Anne-Laure Dupont et Chantal Verdeil

Direction d'ouvragesModifier

  • Débats intellectuels au Moyen-Orient dans l’entre-deux-guerres, dir. avec Anne-Laure Dupont, REMMM (Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée) 95-98, mars 2002, 551 p.
  • Saints et héros du Moyen-Orient contemporain, Maisonneuve et Larose. Paris, 2002, 354 p.
  • Le corps et le sacré en Orient musulman, dir. avec Bernard Heyberger, REMMM (Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée) n°s 113-114, novembre 2006, 383 p.
  • Le soufisme à l’époque ottomane, Sufism in the Ottoman Era 16th-18th Century, dir. avec Rachida Chih, IFAO, Le Caire, 2010, 442 p.
  • Family Portraits with Saints. Hagiography, Sanctity and Family in the Muslim World, dir. avec Alexandre Papas, Islamkundliche Untersuchungen, 316, Klaus Schwarz Verlag, Berlin, 2014, 462 p.
  • Sufism, Literary Production, and Printing in the 19th Century, dir. avec Rachida Chih et Rüdiger Seesemann, Mitteilungen zur Sozial- und Kulturgeschichte der islamischen Welt, Ergon Verlag, Würzburg, 2015, 605 p.
  • Ethics and Spirituality in Islam : Sufi Adab, dir. avec Francesco Chiabotti, Eve Feuillebois-Pierunek et Luca Patrizi, Actes du colloque de novembre 2012, Brill, Leyde, 2017, 792 p.
  • Adab and modernity : a « civilising process » ?, Actes du colloque de mai 2014, Brill, Leyde, 2019, 728 p.
  • L’adab, toujours recommencé/Re-Begun Adab: Origins, Transmissions, Metamorphoses, Actes du colloque de décembre 2016, dir. avec Francesca Bellino et Luca Patrizi, Brill, Leyde, à paraître.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Catherine Mayeur-Jaouen », sur archicubes.ens.fr (consulté le )
  2. a b c d e et f « Catherine Mayeur-Jaouen », sur cetobac.ehess.fr (consulté le )

Liens externesModifier