Catherine Lalonde

Autrice et journaliste québécoise

Catherine Lalonde est une poète et journaliste québécoise née à Montréal en 1974[1].

Catherine Lalonde
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Catherine Lalonde est née à Montréal en 1974. Elle étudie en danse contemporaine, en entraînement physique et en communications[1]. Depuis 2008, elle signe des critiques de danse depuis au Devoir, où elle est aussi reporter à la culture spécialisée en arts vivants, en livres et en politiques culturelles[2].

Pour ce qui est de sa carrière en danse professionnelle, elle collabore avec Michèle Rioux, Geneviève La, Lucie Boissinot et Karina Larola et fait partie de la tournée européenne de Joe, de Jean-Pierre Perreault, en 2004. Par ailleurs, Catherine Lalonde travaille comme consultante médiatique, professeure de technique Gyrotonic, entraîneuse physique et attachée de presse dans le milieu littéraire[1].

Du côté de la littérature, elle publie son premier recueil de poèmes Jeux de brume/ vertiges aux éditions Le Loup de Gouttière en 1991[3]. Son travaille littéraire lui mérite le Prix Critères Intercollégial (1991), le Prix du Chantauteuil (1994), le Concours de nouvelles du Journal Voir (1996), le concours de l’agence Franco-Wallonie Bruxelles pour la jeunesse (1999) et le Prix de la nouvelle de la Société Radio-Canada (1997). Elle remporte également le prix Émile-Nelligan 2008 pour son recueil Corps étranger[3]. De plus, son roman, La Dévoration des fées est finaliste du Grand Prix du livre de Montréal et remporte le Prix Alain-Grandbois remis par l'Académie des lettres du Québec[4]. Adoptant une posture féministe, Catherine Lalonde aborde dans ses écrits les thèmes de la puanteur, la sexualité, le plaisir, la honte, la pauvreté ainsi que la notion de filiation[5].

Engagée dans le milieu littéraire québécois, elle présente plusieurs lectures publiques et performances, et poursuit sa recherche et sa formation à ce niveau. En 2009, dans le cadre du Festival international de la littérature, en collaboration avec le théâtre Musica Nocturna et invitée par Danse-Cité, Catherine Lalonde présente La nuit sera longue, un spectacle où se marient la poésie, la danse et le théâtre[3].

ŒuvresModifier

PoésieModifier

TraductionModifier

  • Corps étranger = Foreigh body, Traduction par Nora Alleyn, Toronto, Guernica, 2011, 110 p. (ISBN 978-1-55071-353-4)
  • La Dévoration des fées = The faerie devouring, Traduction par Oana Avasilichioaei, Toronto, Book hug, 2018, 134 p. (ISBN 9781771664271)

PrixModifier

Sources et référencesModifier

  1. a b c et d « Catherine Lalonde », sur Québec Amérique (consulté le )
  2. « Catherine Lalonde | Le Devoir », sur www.ledevoir.com (consulté le )
  3. a b et c « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le )
  4. « L’Académie des lettres remet ses prix », sur Le Devoir, (consulté le )
  5. Vanessa Bell et Catherine Cormier-Larose, Anthologie de la poésie actuelle des femmes au Québec, Montréal, Les éditions du remue-ménage, , 288 p. (ISBN 978-2-89091-734-7, lire en ligne)
  6. Jonathan Lamy, « Dans le bois avec les sorcières de Julie Roy / La dévoration des fées de Catherine Lalonde », Spirale : arts • lettres • sciences humaines, no 263,‎ , p. 80–82 (ISSN 0225-9044 et 1923-3213, lire en ligne, consulté le )
  7. « L’amour au poing levé », sur Le Devoir (consulté le )
  8. Audrey Camus, « Le récit des femmes poètes », Voix et Images, vol. 44, no 2,‎ , p. 113–117 (ISSN 0318-9201 et 1705-933X, DOI 10.7202/1059519ar, lire en ligne, consulté le )
  9. a et b « Rencontre littéraire avec Catherine Lalonde - Actualités - Université de Sherbrooke », sur www.usherbrooke.ca (consulté le )
  10. « Prix et distinctions », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 75,‎ , p. 79–79 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  11. Egzakt, « Recherche - L'Île », sur www.litterature.org (consulté le )
  12. Caroline Montpetit, « Catherine Lalonde reçoit le prix Émile-Nelligan pour Corps étranger », Le Devoir,‎ , B8 (lire en ligne)
  13. « Prix et distinctions », Lettres québécoises : la revue de l’actualité littéraire, no 135,‎ , p. 70–71 (ISSN 0382-084X et 1923-239X, lire en ligne, consulté le )
  14. [https://www.fondation-nelligan.org/CatherineLalondeBio.html « Catherine Lalonde laur�ate du prix �mile-Nelligan 2008 »], sur www.fondation-nelligan.org (consulté le )
  15. « Catherine Lalonde », sur Association nationale des éditeurs de livres/Québec Édition (consulté le )
  16. « Prix littéraires - Suivez le guide! », sur La Presse, (consulté le )
  17. « Catherine Lalonde », sur Culture (consulté le )
  18. Ville de Montréal, « Dévoilement des cinq finalistes du Grand Prix du livre de Montréal 2018 », sur www.newswire.ca (consulté le )

Liens externesModifier