Ouvrir le menu principal

Église Saint-Blaise de Brunswick

édifice religieux allemand
(Redirigé depuis Cathédrale de Brunswick)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Blaise.

Église Saint-Blaise
Image illustrative de l’article Église Saint-Blaise de Brunswick
La cathédrale de Brunswick et le statue de lion.
Présentation
Nom local (de) Braunschweiger Dom
Culte Luthéranisme
Type Église collégiale
Rattachement Église régionale évangélique luthérienne de Brunswick
Début de la construction 1173
Fin des travaux 1195
Style dominant Roman
Site web http://www.braunschweigerDom.de
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Ville Brunswick
Coordonnées 52° 15′ 51″ nord, 10° 31′ 27″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Église Saint-Blaise

La cathédrale de Brunswick (en allemand : Braunschweiger Dom) est le plus important édifice religieux dans la ville de Brunswick (Braunschweig) en Allemagne. L'ancienne église collégiale dédiée aux saints Blaise de Sébaste et Jean le Baptiste a été fondée par Henri le Lion en 1173. Le duc a decidé qu'elle serait construite pour recevoir son propre sépulcre et celui de sa femme Mathilde d'Angleterre.

Bien qu'elle soit depuis des siècles appelée communément « cathédrale », elle n'en a pas le statut d'une église épiscopale.

HistoriqueModifier

Henri le Lion, rentré d'un pèlerinage en Terre Sainte, a commencé à construire l'église en 1173. Il est raisonnable de penser qu'après sa chute par l'empereur Frédéric Barberousse en 1180, les travaux furent arrêtés pendant son exil en Angleterre. La partie Est de l'édifice a été inaugurée le , date de la consécration de l'autel de Marie qui se trouve à cet endroit. À sa mort en 1195, Henri fut enterré dans l'église encore inachevée, aux côtés de sa femme qui était déjà décédée en 1189.

L'église collégiale a été consacrée le et Thomas Becket est fait son troisième patron. Depuis 1543, la cathédrale est un lieu de culte protestant.

ArchitectureModifier

 
Plafond de l'église, montrant la Jérusalem céleste.

L'édifice est principalement de style roman. Les statues funéraires de Henri et Mathilde, sur leurs tombes, dans la nef sont des représentations idéalisées réalisés une génération après leurs morts, entre 1230 et 1240.

Parmi les pièces les plus importantes de l'église se trouvent un crucifix de bois réalisé par le maître Imervard au cours de la deuxième moitié du XIIe siècle et un très grand chandelier de bronze à sept branches qui date des années 1170-1180.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :