Cathédrale Notre-Dame de Die

cathédrale située dans la Drôme, en France

Cathédrale Notre-Dame de Die
Le clocher de la cathédrale.
Le clocher de la cathédrale.
Présentation
Culte Catholique
Dédicataire Notre-Dame
Type Église paroissiale
Ancienne cathédrale (jusqu'en 1802)
Rattachement Diocèse de Valence
Début de la construction XIIe siècle
XVIIe siècle (reconstruction)
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classée MH (1840)
Site web Paroisse Saint Marcel en Diois
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Ville Die
Coordonnées 44° 45′ 08″ nord, 5° 22′ 15″ est

La cathédrale Notre-Dame de Die a été la cathédrale de l’évêché de Die du IVe siècle à 1801. À cette date, l’évêché de Die a été rattaché à celui de Valence.

Elle a été construite au XIIe siècle et fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[1].

HistoireModifier

Les premiers édifices épiscopaux ne sont connus que par des mentions d'archives. De la construction romane, la cathédrale conserve un imposant clocher-porche (vers 1160-1180) et le mur sud de la nef (1190-1220). L'édifice fut consacrée en 1250. La sacristie reprend les murs d'un bâtiment plus ancien, probablement du XIe siècle[réf. nécessaire].

Les guerres de religions du XVIe siècle entrainent l'effondrement des voûtes et de l'abside, la destruction du cloîtres canonial et du baptistère[réf. nécessaire].

Au XVIIe siècle, la reconstruction presque complète est lente. La nouvelle consécration est faite en 1699. Bien que d'architecture classique, les voûtes reçoivent un profil évoquant la croisée d'ogive gothique[réf. nécessaire].

La suppression du siège épiscopal en 1801 réduit les fonds disponible pour sa restauration[réf. nécessaire].

La cathédrale est peu touchée par le grand mouvement historiciste[Quoi ?] du XIXe siècle[réf. nécessaire].

Le porche est restauré au début du XXe siècle, donnant au dernier étage son apparence actuelle[réf. nécessaire].

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Henri Desaye, La cathédrale Notre-Dame de Die, présenté à Congrès archéologique de France - Moyenne vallée du Rhône, 150e session. 1992, p. 117–141, Société Française d'Archéologie, Paris, 1995, (lire en ligne)[source insuffisante].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier