Ouvrir le menu principal
Ne pas confondre avec la cataplexie.

La catalepsie désigne la suspension complète du mouvement volontaire des muscles dans la position où ils se trouvent. L'attitude qui s'en dégage est celle d'une statue ou d'un mime conservant une position figée en pleine action.

Sommaire

Origine du termeModifier

Le mot « catalepsie » vient du latin médiéval « captalepsis » ou du grec « Katalêpsis » (qui signifie « action de saisir » ou « attaque » ).

DiagnosticModifier

CliniqueModifier

La catalepsie désigne la suspension complète du mouvement volontaire des muscles dans la position où ils se trouvent. L'attitude qui s'en dégage est celle d'une statue ou d'un mime conservant une position figée en pleine action.

Un patient dans un tel état peut rester des heures dans une même position ; si l'on arrive à changer cette position (par exemple : soulever son bras), alors le malade restera dans cette position (tandis qu'un individu sain est incapable de rester dans une même position si longuement), donnant ainsi l'impression d'être passé à l'état de cadavre.

Diagnostic étiologiqueModifier

  • Psychiatrie et psychopathologie
    Ce symptôme psychiatrique se retrouve dans des maladies telle la schizophrénie, l'hystérie, ou dans certains états hypnotiques. Elle peut être trans-nosographique et être observée à ce titre dans les syndromes catatoniques d'origine psychiatrique, métabolique, endocrinien, etc.
  • Neurologie
    La catalepsie peut également résulter d'affections neurologiques (Parkinson, épilepsie)[1].
  • Métabolique : hyponatrémie.
  • Une catalepsie peut également être induite grâce à une suggestion, sous hypnose par exemple.
  • Une catalepsie peut aussi être induite par des extraits végétaux (Ricinus communis)[2].

LittératureModifier

Dans le roman d'Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, l'abbé Faria est victime d'une crise de catalepsie qui fait échouer son projet d'évasion du Château d'If.

Notes et référencesModifier

  1. Définition de la catalepsie - www.definitions-de-psychologie.com
  2. (en) Anete C. Ferraz et al., « Pharmacological evaluation of ricinine, a central nervous system stimulant isolated from Ricinus communis », Pharmacol Biochem Behav. 1999;63(3):367–75. PMID 10418776.

Voir aussiModifier