Gian-Battista Pinin Farina

industriel italien

Giovanni-Battista Farina, souvent appelé Gian-Battista, puis Pinin. Le jeune artiste piémontais en fit une marque de son surnom avec son nom de famille Pininfarina, les premières années cela s’écrivait Pinin Farina détaché, puis il l’écrira tout en minuscule et rattaché pininfarina, en 1961 il créa sa société. Né à Turin le et mort le à Lausanne, est un entrepreneur et pilote automobile italien. Il est le fondateur de la Pininfarina SpA, célèbre société italienne de carrosserie et de design, fondée en 1930.

Gian-Battista Pinin Farina
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Giovanni Battista Farina
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Sport
Distinctions
Ordre du Mérite du travail
Royal Designers for Industry honoraire (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Il était l'avant-dernier d'une fratrie de onze enfants, dont le père, un cultivateur piémontais s'était installé dans la capitale du Piémont pour y trouver du travail. Son nom de famille originel était Farina, « Pinin » est le diminutif de Joseph (Giuseppe) en piémontais voir Pinin Pacòt, qu'il garda comme appellation commerciale. Son père trouva du travail en 1899, dans une nouvelle entreprise : la Fabbrica Italiana Automobili Torino (la FIAT) fondée par un certain Giovanni Agnelli. Autodidacte, le jeune Battista se forma en tant qu'apprenti dans le garage de son frère Giovanni Farina (dont le fils Giuseppe deviendra le premier champion du monde de F1) fréquenté par des personnages comme Vincenzo Lancia ou Giovanni Agnelli.

En 1912, alors que Gian-Battista avait 19 ans, Agnelli fut séduit par ses connaissances, et l'industriel le fait venir à Turin afin de créer la carrosserie de la Fiat Torpedo qui sera sa première vraie création. En 1918, il part aux États-Unis afin de mieux comprendre les progrès techniques réalisés de l’autre côté de l’océan, et passe un mois et demi à la découverte des usines Ford de Détroit, capitale américaine de l’automobile. Henry Ford, intéressé par les importantes connaissances de Battista, lui proposera de l'embaucher.

En 1922, en tant que pilote, il remporte la course Aoste - San Bernardino au volant d'une Itala, mais il travaille jusqu'en 1930 pour Fiat.

En 1930, il crée sa propre entreprise la Carrozeria Pinin Farina au 107 Corso Trapani à Turin, et dès la première année d'activité il produit 42 carrosseries avec 90 personnes. Il investit rapidement dans une soufflerie et un centre de recherche. Grâce à ses nombreux contacts qu’il entretient depuis son enfance, il se lance dans le design automobile et va créer de nombreux modèles jusqu’à la seconde guerre mondiale. En 1936, il présente la nouvelle Lancia Aprilia, coupé très aérodynamique destiné à la course et qui aura un très grand succès. En 1939, juste avant la guerre, sa société était déjà bien développée et produit avec 500 ouvriers une voiture par jour. Pendant le conflit, la société travaille pour l'industrie civile mais est obligée de travailler aussi pour l'armée italienne, réquisitionnée pour construire des charrettes, des traîneaux et des barques en bois.

En 1947, après le succès de la Cisitalia 202 réalisée sur la base de la Fiat 1100, il va collaborer avec des sociétés américaines, telles que Nash, Dodge et General Motors.

Son fils Sergio Pininfarina a pris sa succession.

Liens externesModifier