Carlos Esquivel y Rivas

peintre espagnol
Carlos Esquivel y Rivas
Carlos Esquivel y Rivas - Autorretrato.jpg
Autoportrait (1856)
Naissance
Décès
(à 37 ans)
Madrid, Espagne
Nom de naissance
Carlos María Esquivel y Rivas
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Lieu de travail
Mouvement
Père
Fratrie
Vicente Esquivel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Carlos María Esquivel y Rivas, né le à Séville et mort le à Madrid, est un peintre espagnol romantique et portraitiste.

BiographieModifier

Carlos María est le fils du peintre romantique Antonio María Esquivel. Celui-ci le pousse à étudier à l'Académie royale des beaux-arts de San Fernando de Madrid puis à Paris comme disciple du peintre d'histoire et portraitiste Léon Cogniet[1].

Il pratique la peinture d'histoire dans Prisión de Guatimocin (« Prison de Guatimocin ») et Vuelta del asistente de un oficial muerto en la guerra de África (« Retour de l'assistant d'un officier mort lors de la Guerre d'Afrique »).

José de Madrazo y Agudo le désigne pour exécuter quelques-uns des portraits de la Serie cronológica de los reyes de España (« Série chronologique des rois d'Espagne ») pour le musée du Prado : il peint ainsi ceux de Égica, roi wisigoth[2], et Favila des Asturies[1].

ŒuvresModifier

 
Égica, rey godo (1853)

En plus des portraits pour la série des rois d'Espagne, Carlos Esquivel y Rivas réalise d'autres portraits comme celui de sa femme, Retrato de su mujer, et dans son autoportrait, Autorretrato, qui représentent de bons exemples de l'iconographie romantique.

Les tableaux les plus connus sont conservés au musée du Prado[1], sauf mention :

  • Prisión de Guatimocin, huile sur toile, 142,5 × 210 cm (1854)
  • Vuelta del asistente de un oficial muerto en la guerra de África, huile sur toile, 230 × 250 cm (1860)
  • Égica, rey godo, huile sur toile, 224 × 141 cm (1853, voir œuvre)
  • El rey godo Alarico, huile sur toile, 225 × 140 cm (1856)
  • Don Favila, huile sur toile, 224 × 140 cm
  • Retrato de su mujer, huile sur toile, 49 × 37 cm (1861)
  • Autorretrato, huile sur toile, 92 × 73,5 cm (1856, voir œuvre)
  • Retrato de caballero, huile sur toile, 71,50 × 57 cm (1848, voir œuvre), Musée Lázaro Galdiano[3]
  • Retrato de Gerónimo Morán, huile sur toile, 72 × 56 cm (1859, voir œuvre), coll. priv.
  • Retrato de Isabel II vestida a la antigua, huile sur toile, 54 × 67 cm (1856, voir œuvre), coll. priv.
  • Retrato de DMariano Roca de Togores, huile sur toile (1841), coll. priv.
  • Retrato de Espartero, regente de 1841 a 1843, huile sur toile, coll. priv.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (es) « Fiche de Carlos María Esquivel y Rivas », sur Musée du Prado (consulté le ).
  2. (es) M. Orihuela et María T. Castro, « Fiche de Egica, rey godo », sur Musée du Prado (consulté le ).
  3. (es) « Fiche de Retrato de caballero », sur Musée Lázaro Galdiano (consulté le ).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (es) Julián Gállego et José Luis Díez, Artistas pintados : Retratos de pintores y escultores del siglo XIX en el Museo del Prado, cat. exp., Madrid, Ministère de la Culture, , 207 p. (ISBN 9788489681026), p. 88-85
  • (es) Manuel Ossorio y Bernard, Galería biográfica de artistas españoles del siglo xix [1883-1884], Madrid, Giner, , 749 p. (OCLC 2202974), p. 207-208

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :