Ouvrir le menu principal

Canton de La Côte-Saint-André

canton français

Canton de La Côte-Saint-André
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement(s) Vienne
Chef-lieu La Côte-Saint-André
Conseiller général Jean-Pierre Barbier
2008-2015
Code canton 38 07
Démographie
Population 15 591 hab. (2012)
Densité 78 hab./km2
Géographie
Superficie 199,10 km2
Subdivisions
Communes 16

Le canton de La Côte-Saint-André est une ancienne division administrative française située dans le département de l'Isère et la région Rhône-Alpes.

La Côte-Saint-André est désormais le bureau centralisateur du nouveau canton de Bièvre.

GéographieModifier

Ce canton était organisé autour de La Côte-Saint-André dans l'arrondissement de Vienne. Son altitude variait de 270 m (Pajay) à 647 m (Saint-Hilaire-de-la-Côte) pour une altitude moyenne de 414 m.

HistoireModifier

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836
(décès)
Jean-Baptiste Sylvain
de Chanrond
  Notaire royal à Commelle
Juge de paix à La Côte-Saint-André
1836 1856 Jean Pion   Médecin et propriétaire à La Côte-Saint-André
1856 1864 Joseph Rocher[1]   Conseiller honoraire à la Cour de cassation
Recteur de l'Académie de Toulouse
1864 1871
(décès)
Adolphe Claude Bert   Avocat puis magistrat
Député (1842-1846, 1847-1848)
1871 1877 Camille Rocher Droite Liquoriste-brasseur, propriétaire à La Côte-Saint-André
1877 1893
(décès)[2]
Marcel Paret Républicain Ingénieur civil
Maire de La Côte-Saint-André
1893[3] 1894
(démission)[4]
Charles Martel Républicain Agriculteur, conseiller municipal de La Côte-Saint-André
1894[5] 1907 Henri Meyer Républicain
Progressiste
Député (1898-1902)
Magistrat - Maire de La Côte-Saint-André
1907 1925 René Sautreaux Rad. Pharmacien
Maire de La Côte-Saint-André (1908-1925)
1925 1930
(décès)
Etienne Berger Rad. Maire de La Côte-Saint-André (1925-1929)
1930[6] 1931 René Sautreaux Rad. Maire de La Côte-Saint-André
1931 1940 Gabriel Abel
(1889-1971)
Républicain agraire Agriculteur exploitant
Maire de Balbins
Nommé membre de la Commission administrative départementale en 1941[7]
Nommé conseiller départemental en 1943[8]
1945 1947 Marcel Perraud DVD Notaire à La Côte-Saint-André
1947 1951 Jean Sautreaux
(1889-1980)
Rad. Maire de La Côte-Saint-André (1947)
1951 1958 Gabriel Abel DVD Maire de Balbins
1958 1994 Jean Boyer RI puis UDF Industriel
Maire de Gillonnay
Député (1968-1978) - Sénateur (1983-2001)
1994 2005
(démission)
Joseph Manchon DL Maire de La Côte-Saint-André jusqu'en 2005
2005 2015 Jean-Pierre Barbier UMP Pharmacien - Maire de Penol
Ancien Président de la Communauté de Communes
du Pays de Bièvre-Liers
Député (2012-2017)
Elu en 2015 dans le Canton de la Bièvre

CompositionModifier

Le canton de La Côte-Saint-André regroupait seize communes[9] et comptait 12 322 habitants (recensement de 1999 sans doubles comptes).

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Côte-Saint-André
(chef-lieu)
38130 CC Bièvre Isère 27,93 4 737 (2014) 170


Arzay 38016 CC Bièvre Isère 9,79 223 (2014) 23
Balbins 38025 CC Bièvre Isère 7,26 419 (2014) 58
Bossieu 38049 CC Bièvre Isère 13,48 271 (2014) 20
Champier 38069 CC Bièvre Isère 14,43 1 359 (2014) 94
Commelle 38121 CC Bièvre Isère 14,04 907 (2014) 65
Faramans 38161 CC Bièvre Isère 10,79 998 (2014) 92
Gillonnay 38180 CC Bièvre Isère 14,29 1 001 (2014) 70
Mottier 38267 CC Bièvre Isère 10,72 684 (2014) 64
Nantoin 38274 CC Bièvre Isère 9,50 455 (2014) 48
Ornacieux 38284 CC Bièvre Isère 4,89 410 (2014) 84
Pajay 38291 CC Bièvre Isère 14,32 1 122 (2014) 78
Penol 38300 CC Bièvre Isère 12,16 336 (2014) 28
Saint-Hilaire-de-la-Côte 38393 CC Bièvre Isère 13,75 1 428 (2014) 104
Sardieu 38473 CC Bièvre Isère 11,20 1 078 (2014) 96
Semons 38479 CC Bièvre Isère 10,55 363 (2014) 34

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 5079 1409 65510 67211 38512 32214 13615 53915 591
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[10] puis population municipale à partir de 2006[11])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier