Campus d'Orsay

Campus d’Orsay
L'Institut universitaire de technologie d'Orsay, en décembre 2019.
L'Institut universitaire de technologie d'Orsay, en décembre 2019.
Nom original Campus scientifique d'Orsay
Lieu Orsay, Gif-sur-Yvette, Bures-sur-Yvette
Pays Drapeau de la France France
Établissements principaux Université Paris-Saclay
Nombre d’étudiants 13 000
Nombre de chercheurs 1 700
Gare Gare d'Orsay - Ville (Ligne B du RER d'Île-de-France)
Coordonnées 48° 42′ 15″ nord, 2° 10′ 20″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Campus d'Orsay
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Campus d'Orsay
Géolocalisation sur la carte : Essonne
(Voir situation sur carte : Essonne)
Campus d'Orsay

Le campus d’Orsay est un des cinq campus de l’université Paris-Saclay, s’étendant sur les communes d’Orsay et de Gif-sur-Yvette, mais aussi de Bures-sur-Yvette, dans l’Essonne[1], à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Paris.

PrésentationModifier

Le campus universitaire d'Orsay accueille plus de 13 000 étudiants et 2 100 doctorants de différentes formations ainsi que 1 700 enseignants-chercheurs et 1 800 employés administratifs et techniciens. Ses nombreux bâtiments d'enseignement et ses 60 laboratoires de recherche se situent sur un site de 200 ha de bois contenant de nombreuses espèces rares.

Le campus d'Orsay fait partie du cluster technologique Paris-Saclay, dont il constitue l'un des cœurs historiques avec l’installation de laboratoires de la faculté des sciences de Paris en 1956[2]. Dans le cadre de ce projet, l'ex-université Paris-Sud et l'Établissement public Paris-Saclay ont soutenu la création du PROTO204, tiers-lieu destiné à accueillir des conférences, des rencontres et des activités de cotravail, afin de faciliter l'entrepreneuriat étudiant[3],[4].

La présidence et les services centraux de l’université Paris-Saclay sont installés sur ce campus.

Le campusModifier

Secteur PlateauModifier

Le secteur Plateau est situé principalement sur le quartier de Moulon de Gif-sur-Yvette et d'Orsay.

Il est notamment le lieu d’implantation de CentraleSupélec, qui prend possession en 2017 d'un complexe de trois bâtiments (bâtiments Eiffel, Bouygues et Breguet), respectivement de 48 000 m2, 24 000 m2 et de 40 000 m2 (bâtiment de l'ancienne École supérieure d'électricité)[5],[6]. Ce projet, nommé Lab City, est conçu par Rem Koolhaas, lauréat du Prix Pritzker en 2000[7]. Il comporte un vaste hall qui accueillera laboratoires, bureaux des chercheurs et salles de cours[8].

En 2020, l’École normale supérieure Paris-Saclay s'installe quant à elle dans un ensemble immobilier de 64 000 m2 conçu par l'architecte italien Renzo Piano, lauréat du Prix Pritzker en 1998[9]. Quatre bâtiments ont été construits au sein d'un parc de plus d'un hectare[9]. Les travaux ont débuté à l'automne 2015 et se sont achevés fin 2019. La fin des travaux était historiquement prévue pour 2017, pour une première rentrée en septembre 2018[9].

Établissements présentsModifier

Sur le secteur Plateau, deux des trois « établissements-composantes » de l'université Paris-Saclay, ainsi que ses unités de formation et de recherche sont présents :


Galerie de photosModifier

Secteur ValléeModifier

Le secteur Vallée est le campus historique, installé à Orsay et Bures-sur-Yvette depuis 1955[10]. Les nombreux bâtiments d'enseignement de l'université Paris-Saclay et ses 60 laboratoires de recherche se situent sur un site de 200 ha de bois contenant de nombreuses espèces rares.

Établissements présentsModifier

Sur le secteur Vallée, plusieurs laboratoires et unités de formation et de recherche historiques de l'université Paris-Saclay sont présents :

Galerie de photosModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Plans d'accès », sur www.u-psud.fr
  2. René Bimbot, « Les années Joliot : La naissance du Laboratoire de physique nucléaire d’Orsay (1956-1958) », La Revue pour l’histoire du CNRS, no 16 « L’expertise scientifique »,‎ (ISBN 978-2-271-06453-0, lire en ligne).
  3. Frédéric Dessort, « PROTO204, accélérateur d’innovation technologique sur le plateau de Saclay », sur educpros.fr, (consulté le 30 juillet 2014)
  4. Patrick Désavie, « PROTO204, incarnation de Paris-Saclay », sur L'Usine nouvelle, (consulté le 30 juillet 2014)
  5. Milena Chessa et Nathalie Moutarde, « Sur le plateau de Saclay, CentraleSupélec prépare la rentrée [diaporama] », sur Le Moniteur, (consulté le 20 septembre 2017)
  6. « "Nos campus" », sur centralesupelec.fr (consulté le 23 mars 2019)
  7. Shauna Grew, « Rem Koolhaas présente Labcity au Pavillon de l’Arsenal », sur media-paris-saclay.fr, (consulté le 28 juillet 2014)
  8. « Fusion Centrale-Supélec : «Nous allons rivaliser avec les plus grandes universités mondiales» », sur Les Échos, (consulté le 24 juillet 2014)
  9. a b et c « Renzo Piano construira la nouvelle ENS Cachan à Paris-Saclay », sur Le Moniteur, (consulté le 24 juillet 2014)
  10. René Bimbot, « Les années Joliot : La naissance du Laboratoire de physique nucléaire d’Orsay (1956-1958) », La Revue pour l’histoire du CNRS, no 16 « L’expertise scientifique »,‎ (ISBN 978-2-271-06453-0, lire en ligne).

Voir aussiModifier