Ouvrir le menu principal

Calypso Valois

actrice et auteure-compositrice-interprète française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valois.
Calypso Valois
Naissance
Activité principale Auteure-compositrice-interprète, actrice
Genre musical pop orchestrale, électro-pop
Labels [PIAS]

Calypso Valois, née le [1], est une actrice et auteure-compositrice-interprète entre pop orchestrale[2] et électro-pop[3] française.

BiographieModifier

EnfanceModifier

Calypso Valois est la fille d'Elli Medeiros et de Jacno. Ses parents se séparent alors qu'elle a deux ans. Elle apparait à quatre ans dans le clip de la chanson Toi mon toit interprétée en 1986 par sa mère qui lui dédie une chanson A Bailar Calypso la même année[4]. Elle a pour parrain Étienne Daho dont son père avait produit le premier album[5].

Elle grandit en puisant dans la discothèque familiale, navigant de Chopin à Marvin Gaye, en passant par Gainsbourg, Barbara ou encore Brigitte Fontaine[6]. Enfant, elle préfère la musique classique à la chanson. « À 5 ans, je me demandais comment Chopin, Bach ou Schubert faisaient pour réussir à exprimer tout ce que je ressentais. » déclare-t-elle au journal Le Monde[7]. Calypso Valois adoptera son nom de scène en hommage à sa grand-mère[6] qui s'est occupée d'elle enfant et qui a joué un rôle important dans son éveil, en particulier musical. Elle débute la pratique instrumentale par le piano[8], envisageant de devenir instrumentiste classique[9].

CarrièreModifier

MusicienneModifier

Décidée à devenir comédienne de théâtre[4] elle s'en détourne au début des années 2010[10] sous l'influence d'Étienne Daho qui l'incite à chanter dans son premier groupe[5]. Elle forme alors le duo Cinema avec le musicien parisien Alexandre Chatelard[11]. Ils signeront ensemble deux EP et un album auto-produits[5] avant de se séparer en 2014[10].

Étienne Daho l'encourage alors à poursuivre sa carrière musicale en solo et finance ses premières maquettes[8]. Ce travail aboutit à la parution, en , d'un premier EP sous son nom baptisé Le Jour/Jeu Flou, édité par le label [PIAS][12]. Puis, le parait, sur le même label, son premier album intitulé Cannibale. Réalisé par Yann Wagner[11] et mixé par Jean-Louis Piérot[10], mais entièrement écrit et composé par Calypso Valois[8], cet enregistrement a bénéficié des collaborations de Lescop et d’Étienne Daho[11].

ActriceModifier

En parallèle de sa carrière musicale, Calypso Valois poursuit et réalise son souhait d'être comédienne au cinéma. Elle fait ainsi ses premiers pas devant la caméra en 2012 dans le film Après mai d'Olivier Assayas qu'elle retrouvera en 2017 pour Personal Shopper. Elle décroche également des seconds rôles dans les films L'Écume des jours de Michel Gondry en 2013 et La Belle Saison de Catherine Corsini en 2014[4].

En 2018 elle tourne sous la direction de Ralph Fiennes, dans le film Noureev consacré à la vie de Rudolf Noureev[7] et figure en 2019 au casting de la série télévisée Vernon Subutex adaptée de la trilogie littéraire de Virginie Despentes par Cathy Verney[13].

DiscographieModifier

FilmographieModifier

RéférencesModifier

  1. Sa fiche sur notrecinema.com
  2. « Rencontre avec Calypso Valois », sur forumdesimages.fr (consulté le 3 avril 2019).
  3. Khadija Moussou, « Le clip de la semaine : « Le Jour » de Calypso Valois », sur elle.fr (consulté le 3 avril 2019).
  4. a b et c Bruno Deruisseau, « Calypso Valois fait son cinéma », sur lesinrocks.com, (consulté le 3 avril 2019).
  5. a b et c « Calypso Valois », sur franceinter.fr (consulté le 3 avril 2019).
  6. a et b « Calypso Valois : pop à croquer à Bougarber », sur larepubliquedespyrenees.fr, (consulté le 3 avril 2019).
  7. a et b Stéphane Davet, « Calypso Valois, dynastie pop », sur lemonde.fr, (consulté le 3 avril 2019).
  8. a b et c Christophe Conte, « Fille d'Elli et Jacno, Calypso Valois se fait un nom sur un premier album mordant », sur lesinrocks.com, (consulté le 3 avril 2019).
  9. Olivier Nuc, « Calypso Valois, la belle pop en concert à La Maroquinerie », sur lefigaro.fr, (consulté le 3 avril 2019).
  10. a b et c Charline Lecarpentier, « «Cannibale», les mets d’amour de Calypso Valois », sur next.liberation.fr, (consulté le 3 avril 2019).
  11. a b c et d « Calypso Valois », sur leparisien.fr, (consulté le 3 avril 2019).
  12. a et b Robin Cannone, « Calypso Valois, pépite pop française », sur lefigaro.fr, (consulté le 4 avril 2019).
  13. Anne-Sophie Jahn, « Laissez sa chance à « Vernon Subutex » », sur lepoint.fr, (consulté le 24 avril 2019).

Liens externesModifier