Calathea allouia

Calathea allouia, le topinambour de Cayenne, est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Marantaceae, originaire d'Amérique tropicale.

DescriptionModifier

 
Calathea allouia, illustration botanique[2].

Calathea allouia est une plante vivace qui atteint environ 1 m de haut. Elle produit des racines tubéreuses de forme ovoïde à l'extrémité de racines fibreuses. Les feuilles sont grandes, atteignant 60 cm de long su 20 cm de large. Les Amérindiens utilisaient les feuilles persistantes pour produire des médicaments traditionnels et des vêtements pour bébés.

La plante se reproduit habituellement par des rhizomes qui produisent des pousses et de nouvelles plantes[2].

DistributionModifier

L'aire de répartition originelle de Calathea allouia comprend les Antilles (Cuba, Hispaniola, Porto Rico, les Petites Antilles, Trinité-et-Tobago) et le nord de l'Amérique du Sud (Venezuela, Colombie, Équateur, Pérou et Brésil).

L'espèce est considérée comme naturalisée à la Jamaïque[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9].

UtilisationModifier

Les rhizomes sont consommés cuits. Les feuilles ont des usages médicinaux. Il est également utilisé comme ombrage dans les plantations de café[10].

TaxinomieModifier

SynonymesModifier

  • Goeppertia allouia (Aubl. (d · h · j · )) Borchs. & S.Suárez Syst. Bot. 37(3): 629. (2012)[10]

Selon Catalogue of Life (21 novembre 2016)[11] :

  • Allouya americana (Lam.) A.Chev.
  • Curcuma americana Lam.
  • Maranta allouia Aubl.
  • Maranta niveiflora A.Dietr.
  • Maranta semperflorens Horan.
  • Phrynium allouia (Aubl.) Roscoe
  • Phyllodes allouia (Aubl.) Kuntze

Liste des variétésModifier

Selon Tropicos (21 novembre 2016)[12] :

  • variété Calathea allouia var. violacea (Lindl.) Woodson

Notes et référencesModifier

  1. The Plant List (2013). Version 1.1. Published on the Internet; http://www.theplantlist.org/, consulté le 21 novembre 2016
  2. a et b (en) Guinea Arrowroot - Neglected Crops: 1492 from a Different Perspective, FAO, coll. « FAO Plant Production and Protection Series, No. 26, », (lire en ligne), p. 240.
  3. (en) « Calathea allouia (Aubl.) Lindl., Bot. Reg. 14: t. 1210 (1829). », sur World Checklist of Selected Plant Families (WCSPF) (consulté le ).
  4. (en) John Lindley, « Calathea allouia », sur Botanical Register 14: sub pl. 1210, .
  5. (fr) Jean Baptiste Christian Fusée-Aublet, «  Histoire des Plantes de la Guiane Françoise 1: 3–4, Maranta allouia », sur Biodiversity Heritage Library, .
  6. (pt) Forzza, R. C. 2010. Lista de espécies Flora do Brasil (en) « Archived copy » [archive du ] (consulté le ). Jardim Botânico do Rio de Janeiro, Rio de Janeiro
  7. (es) Omaira Hokche, Paul E. Berry, Otto Huber, Nuevo Catálogo de la Flora Vascular de Venezuela, Caracas, Fundación Instituto Botánico de Venezuela, , 859 p. (ISBN 978-980-63-5507-1).
  8. (es) C.H. Dodson, A.H. Gentry et F.M. Valverde Badillo, La Flora de Jauneche, Los Ríos, Ecuador, Quito, Banco Central del Ecuador, .
  9. (en) Franklin W. Martin et Eugenio Cabanillas, « Leren (Calathea allouia), a Little Known Tuberous Root Crop of the Caribbean », Economic Botany, vol. 30, no 3,‎ , p. 249-256 (JSTOR 425374).
  10. a et b Michel Chauvet, Encyclopédie des plantes alimentaires, Paris, Belin, , 878 p. (ISBN 978-2-7011-5971-3), « Marantacées »
  11. Bánki, O., Roskov, Y., Vandepitte, L., DeWalt, R. E., Remsen, D., Schalk, P., Orrell, T., Keping, M., Miller, J., Aalbu, R., Adlard, R., Adriaenssens, E., Aedo, C., Aescht, E., Akkari, N., Alonso-Zarazaga, M. A., Alvarez, B., Alvarez, F., Anderson, G., et al. (2021). Catalogue of Life Checklist (Version 2021-10-18). Catalogue of Life. https://doi.org/10.48580/d4t2, consulté le 21 novembre 2016
  12. Tropicos.org. Missouri Botanical Garden., consulté le 21 novembre 2016

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :