Cabinet De Jong

cabinet des Pays-Bas
Cabinet De Jong
(nl) Kabinet-De Jong

Royaume des Pays-Bas

Description de cette image, également commentée ci-après
Photo de famille du cabinet De Jong.
Reine Juliana
Premier ministre Piet de Jong
Élection
Législature 23e
Formation
Fin
Durée 4 ans, 3 mois et 1 jour
Composition initiale
Coalition KVP-VVD-ARP-CHU
Ministres 13
Femmes 1
Hommes 12
Moyenne d'âge 51 ans et 3 mois
Représentation
Seconde Chambre
86 / 150
Drapeau des Pays-Bas

Le cabinet De Jong (en néerlandais : Kabinet-De Jong) est le gouvernement du Royaume des Pays-Bas entre le et le , durant la 22e législature de la Seconde Chambre des États généraux.

Historique du mandatModifier

Dirigé par le nouveau Premier ministre chrétien-démocrate Piet de Jong, précédemment ministre de la Défense, ce gouvernement est constitué par une coalition entre le Parti populaire catholique (KVP), le Parti populaire libéral et démocrate (VVD), le Parti antirévolutionnaire (ARP) et l'Union chrétienne historique (CHU). Ensemble, ils disposent de 86 représentants sur 150, soit 57,3 % des sièges de la Seconde Chambre.

Il est formé à la suite des élections législatives du et succède au cabinet provisoire (en néerlandais : rompkabinet) du Premier ministre chrétien-démocrate Jelle Zijlstra, constitué et soutenu par une coalition de centre droit entre le KVP et l'ARP.

Au cours du scrutin, le KVP reste la première force politique néerlandaise mais perd huit élus. Son ancien allié du Parti travailliste (PvdA) en perd six. Confortant sa troisième place, le VVD est cependant talonné par l'ARP, qui réalise l'un de ses meilleurs résultats depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le chef de l'exécutif sortant Jelle Zijlstra est nommé le « informateur » par la reine Juliana. Il tente d'abord de reformer la coalition de Jo Cals, qui réunissait le KVP, le PvdA et l'ARP, mais les deux partis chrétiens-démocrates s'y opposent, après quoi les travaillistes décident de passer dans l'opposition. Zijlstra rassemble alors le KVP, le VVD, l'ARP et la CHU. Les quatre formations trouvent un accord et l'informateur rend sa mission le . Le Parti antirévolutionnaire, dont le président du groupe parlementaire Barend Biesheuvel souhaite diriger la nouvelle équipe au détriment de Zijlstra, reste réticent à l'idée de s'associer au Parti libéral, aussi le vice-président du Conseil d'État Louis Beel est-il chargé d'une mission de pacification le , qui se conclut deux jours après sur un succès.

Nommé « formateur » le , Biesheuvel s'oppose rapidement au KVP quant au choix des ministres. Le nom qu'il retient pour le ministère des Affaires économiques ne convient pas au Parti populaire, mais le candidat qu'ils retiennent ne satisfait pas le formateur. Cette opposition ne peut être surmontée et Biesheuvel rend son mandat à Juliana le . Dès le lendemain, elle appelle le ministre de la Défense Piet de Jong, qui met sur pied une équipe gouvernementale en 14 jours.

Le nouvel exécutif, qui compte 13 ministres, est assermenté par la reine le , soit un mois et trois semaines après la tenue des élections législatives.

Aux élections du , la coalition au pouvoir perd sa majorité. Élargie aux Démocrates socialistes '70 (DS'70), elle constitue sous l'autorité de Barend Biesheuvel un nouvel exécutif.

CompositionModifier

Initiale ()Modifier

Poste Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre des Affaires générales
Piet de Jong KVP
Vice-Premier ministre
Ministre des Transports et des Eaux
Ministre pour les Affaires du Suriname et des Antilles néerlandaises
Joop Bakker ARP
Vice-Premier ministre
Ministre des Finances
Johan Witteveen VVD
Ministre des Affaires étrangères Joseph Luns KVP
Ministre de l'Aide aux pays en développement Bé Udink CHU
Ministre de la Justice Carel Polak VVD
Ministre des Affaires intérieures Henk Beernink CHU
Ministre de l'Éducation et de la Science Gerard Veringa KVP
Ministre de la Défense Willem den Toom VVD
Ministre du Logement et de l'Aménagement du territoire Wim Schut ARP
Ministre des Affaires économiques Leo de Block (jusqu'au 07/01/1970)
Roelof Nelissen (à partir du 14/01/1970)
KVP
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche Pierre Lardinois KVP
Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique Bauke Roolvink ARP
Ministre de la Culture, des Loisirs et du Travail social Marga Klompé KVP

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier