Ouvrir le menu principal

Cabane Reine-Marguerite
Illustration du refuge.
Altitude 4 554 m
Massif Alpes pennines (Alpes)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Piémont
Province Verceil
Inauguration
Propriétaire Club alpin italien
Gérant Club alpin italien
Période d'ouverture fin juin à début septembre
Capacité été : 86 couchages
hiver : 20 couchages
Coordonnées géographiques 45° 55′ 38″ nord, 7° 52′ 37″ est

Géolocalisation sur la carte : Piémont

(Voir situation sur carte : Piémont)
Cabane Reine-Marguerite

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Cabane Reine-Marguerite
Refuge de montagne

La cabane Reine-Marguerite (en italien : capanna Regina Margherita) s'élève à 4 554 mètres d'altitude, sur le sommet de la pointe Gnifetti, lequel se trouve à la frontière italo-suisse, mais le bâtiment est placé entièrement en territoire italien par une convention bilatérale conclue en 1941[1]. Il constitue le refuge le plus élevé d'Europe[2], ainsi que l'observatoire fixe le plus élevé du monde.

Sommaire

HistoireModifier

La cabane fut inaugurée le , le jour où Marguerite de Savoie, reine d'Italie, s'y rendit pour y passer une nuit, escortée par une équipe de guides de montagnes gressonards et d'Alpins.

Le coût de la construction fut de 17 094 lires et 55 centimes, avec un impôt d'entrée d'une lire, payée aussi par le directeur des travaux.

Ce refuge-laboratoire joua un rôle très important pour les recherches du médecin, physiologiste et archéologue italien Angelo Mosso, sur la médecine à haute altitude au début du XXe siècle. Précédemment, ses recherches avaient lieu sur le col des Salati, à 2 900 mètres d'altitude, dans l'Institut Mosso.

La cabane originale fut abattue en 1979, et remplacée par le refuge-laboratoire. La structure actuelle dispose de 70 lits et est particulièrement fréquentée en été (mois de juillet et août).

La cabane est aussi le siège de la bibliothèque « Italo Grassi », de la section du Club alpin italien de Varallo Sesia, sans doute la plus élevée d'Europe. Inaugurée le , elle dispose de 160 volumes reçus gratuitement de plusieurs maisons d'édition, aussi bien que d'autres revues et publications. Aujourd'hui elle compte plus de 350 volumes.

La cabane appartient au Club alpin italien, qui s'occupe également de sa gestion.

AccèsModifier

On peut rejoindre la cabane depuis la cabane Giovanni Gnifetti, ou bien depuis le refuge Ville de Mantoue.

Il faut remonter d'abord le glacier du Lys, à gauche de la Pyramide Vincent (4 215 mètres) et le Balmenhorn (4 167 mètres). On atteint ensuite le col du Lys (4 248 mètres), à la frontière entre l'Italie et la Suisse.

Après avoir dépassé le col, il faut passer à gauche du Ludwigshöhe (4 342 mètres), et de la pointe Parrot (4 436 mètres). On rejoint le col Gnifetti (4 454 mètres), qui sépare la pointe Gnifetti de la pointe Zumstein (4 561 mètres).

Du col Gnifetti, on accède à la cabane Reine-Marguerite.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier