Ouvrir le menu principal

Caïmacan

celui qui gère un caïmacanat
Une proposition de fusion est en cours entre Sous-préfet (Turquie) et [[préciser l’autre article en second paramètre ; conserver les deux noms dans le même ordre dans le bandeau de fusion de l’autre article.]].

Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une [[Wikipédia:Pages à fusionner#Sous-préfet (Turquie) et {{{2}}}|section de Wikipédia:Pages à fusionner]]. Les modifications majeures apportées, entre temps, aux articles doivent être commentées sur la même page.

Le caïmacan (turc : Kaymakam) est un dignitaire de l'Empire ottoman. Le territoire dont il a la charge est appelé un caïmacanat.

La fonction de caïmacan correspondait à l'origine à l'origine à celle d'un « lieutenant » ou d'un « vicaire » du sultan ou du grand vizir.

Elle fut ensuite attribuée au XIXe siècle à des gouverneurs de provinces, notamment dans les principautés de Valachie et de Moldavie et au Liban.

Le double caïmacanat est une division administrative du Mont-Liban entre un Nord supposé maronite et un Sud supposé druze de 1840 à 1860. Impuissante à réduire les conflits religieux, elle est remplacée entre 1861 et 1915 par le moutassarifat du Mont-Liban, dont le gouverneur catholique non libanais est secondé par un conseil multiconfessionnel.

Dans la Turquie moderne, le kaymakam est un gouverneur de district (ilçe), équivalent d'un sous-préfet.

Articles connexesModifier