Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

CCSTI de Grenoble

centre de culture scientifique, technique et industrielle de Grenoble
CCSTI de Grenoble
CCSTI , La Casemate - Grenoble.JPG

La Casemate de Grenoble

Informations générales
Visiteurs par an
32 000 (2016)[2]
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
2 Place Saint Laurent, 38000 Grenoble
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Grenoble
voir sur la carte de Grenoble
Red pog.svg

Le CCSTI de Grenoble, dit « la Casemate » est un centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) situé place Saint-Laurent à Grenoble, en France.

Ouvert au public le 4 décembre 1979, il est le second centre culturel scientifique créé en France après le Palais de la découverte.

Sommaire

HistoriqueModifier

Cette casemate a été construite dans les années 1840 dans le cadre de la fortification de la colline de la Bastille par le général Haxo. En 1960, la ville acquiert cette casemate d'une superficie au sol de 1 350 m2 afin de la rénover en galerie commerciale. Les travaux sont achevés en 1968[3], mais la galerie ne fonctionne que quelques années. En 1968 également, une animation consacrée aux sciences est mise en place à la maison de la Culture de Grenoble[4].

Ouvert au public le 4 décembre 1979[5], la Casemate est le second centre culturel scientifique créé en France après celui du Palais de la découverte en 1937[6].

Dans le cadre du projet Inmediats, la Casemate a lancé un pure player d'information scientifique, Echosciences Grenoble[7], et organise des expositions en partenariat avec le muséum d'histoire naturelle de Grenoble[8] ou avec l'université Grenoble-Alpes[9].

Dans la nuit du 20 au 21 novembre 2017, un incendie « sans doute volontaire » détruit la Casemate[10].

Labels et réseauModifier

Le CCSTI de Grenoble est labellisé « Science et Culture, Innovation » par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche[11].

La Casemate est membre du réseau Ecsite[12], organisation européenne fondée en 1989 et visant à promouvoir la science auprès du grand public. Ce centre abrite également un Fab lab, espace de création pour tout public, permettant de concevoir ou de reproduire n'importe quel objet en différentes matières[13].

À partir de 2011, la Casemate fait partie du projet Inmediats, qui a reçu 30 millions d'euros pour développer des solutions destinées à inciter les jeunes à se tourner vers le secteur de la recherche[14].

Personnes clésModifier

La Casemate est une association française type « loi de 1901 », présidée par Patrice Senn et dirigée de 2002 à août 2017 par Laurent Chicoineau[15]. La directrice actuelle est Jeany Jean-Baptiste[10].

Notes et référencesModifier

  1. openplaces.eu CCSTI Grenoble La Casemate (en)
  2. site du CCSTI de Grenoble
  3. revue Nouvelles de Grenoble (1968)
  4. Jeany Jean-Baptiste, « De la naissance de l’animation science à la Maison de la Culture de Grenoble (en 1968) à la création du CCSTI-La Casemate (en 1979). », ÉchoSciences Grenoble,‎ (lire en ligne)
  5. Chicoineau, Laurent, et Impr. Vasti-Dumas), La science en public [regards croisés à partir de l'expérience du CCSTI de Grenoble], Presses universitaires de Grenoble, (ISBN 9782706116186, OCLC 708370365, lire en ligne)
  6. ecsite.eu, La casemate. (en)
  7. Site Échosciences
  8. Le petit bulletin.
  9. cop21.univ-grenoble-alpes.fr, Climat VR - Du virtuel au réel, exposition au CCSTI Grenoble.
  10. a et b Yann Gonon, « Incendie à la Casemate de Grenoble, "sans doute un acte volontaire" », France 3 Auvergne-Rhône-Alpes,‎ (lire en ligne)
  11. « Label Science et Culture, Innovation », sur http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, (consulté le 7 décembre 2013)
  12. ecsite.eu, Members directory (en)
  13. CCSTI de Grenoble.
  14. 30 millions pour imaginer les musées de demain, Frank Niedercorn, Les Échos.
  15. « Quai des Savoirs : Laurent Chicoineau, nouveau directeur », La LettreM,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier