Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Côte dijonnaise

Côte dijonnaise
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
1 272 hectares
Administration
Type
Création
1991
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La Côte dijonnaise est la partie nord de la Côte d'Or située entre Nuits-Saint-Georges et Dijon. Ayant comme point culminant le Mont Afrique, elle est entaillée de nombreuses combes et recouverte par un tissu forestier très diversifié ainsi que par des landes calcicoles[1].

Dominant la plaine de la Saône, le front de cette côte est bordé en son pied par le Vignoble de la côte de Nuits.

Du nord au sud, la côte dijonnaise s'étend sur les communes suivantes : Chenôve, Marsannay-la-Côte, Couchey, Fixin, Brochon, Gevrey-Chambertin, Chambœuf, Morey-Saint-Denis, Chambolle-Musigny, Vosne-Romanée, Curley, Nuits-Saint-Georges, Flagey-Echézeaux.

Sommaire

ProtectionModifier

Le site est une zone naturelle protégée classée Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I, sous le numéro régional n°00020101[2].

La Côte dijonnaise fait partie du site Natura 2000 de l'Arrière côte de Dijon et de Beaune et bénéficie d'un statut de zone de protection spéciale reconnue au niveau Européen.

La section comprise entre la Combe Lavaux et la Combe de Brochon, a été classée en Réserve Naturelle Nationale sous le nom de réserve naturelle nationale de la Combe Lavaux-Jean Roland

Espèces remarquablesModifier

OiseauxModifier

Faucon pèlerin, Bruant ortolan

ReptilesModifier

Coronelle lisse

FloreModifier

13 espèces protégées se retrouvent sur ce territoire, entre autres: le liseron cantabrique, le daphné des Alpes

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. Paul Girardin, Le relief des environs de Dijon et les principales formes topographiques de la Bourgogne, Annales de Géographie, 1902, vol.11, n°55, pp. 43-53 (lire en ligne)
  2. « Côte dijonnaise », DIREN-Bourgogne