Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oliver.

Célestin Oliver
Image illustrative de l’article Célestin Oliver
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Mostaganem (Algérie)
Décès (à 80 ans)
Lieu Marseille (France)
Taille 1,73 m (5 8)
Période pro. 1953-1964
Poste inter ou demi, entraîneur
Parcours amateur
Saisons Club
1964-1967Drapeau : France SSMC Miramas
1967-1971Drapeau : France SM Caen
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1950-1953 Drapeau : France IS Mostaganem00- 00(-)
1953-1958 Drapeau : France UA Sedan-Torcy 195 0(98)
1958-1961 Drapeau : France Olympique de Marseille077 0(33)
1961-1962 Drapeau : France Angers SCO078 0(11)
1962-1964 Drapeau : France SC Toulon075 0(18)
1953-1964Total 425 (160)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1953-1958Drapeau : France France005 0(3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1964-1967Drapeau : France SSMC Miramas
1967-1972Drapeau : France SM Caen
1972-1973Drapeau : France Stade de Reims
1974-1975Drapeau : France US Boulogne
1978-1979Drapeau : France SC Toulon
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Célestin Oliver est un footballeur et entraîneur français, né le 12 juillet 1930 à Mostaganem, en Algérie, et mort le à Marseille[1].

Sommaire

BiographieModifier

Parcours en clubModifier

Célestin Oliver arrive à Sedan, club évoluant en Division 2, avec son frère Christian Oliver en provenance de Mostaganem, en 1953. Il joue au poste d'inter ou demi. Avec les Ardennais, il accède en Division 1 en 1955, puis remporte la Coupe de France en 1956.

En 1958, il rejoint Marseille où il reste trois saisons.

Il joue ensuite à Angers en 1961, puis termine sa carrière de footballeur professionnel à Toulon, en 1963-1964.

Il devient alors entraîneur-joueur en championnat de France amateur (CFA), au SSMC Miramas d'abord puis au SM Caen pendant cinq ans (il dispute 15 matchs de Division 2 lors de la saison 1970-1971, à 40 ans[2]). Alors qu'il raccroche définitivement les crampons, il est recruté comme entraîneur par le prestigieux Stade de Reims, en Division 1, où il est écarté avant la fin de la première saison. Un peu plus tard, il assure deux saisons comme entraîneur en Division 2, à l'US Boulogne puis au SC Toulon.

Parcours en sélectionModifier

En amateur, il participe au tournoi des Jeux olympiques de 1952 à Helsinki, comme attaquant[3].

International dès 1953, il prend part aux phases éliminatoires des mondiaux de 1954 et 1958. Il est ensuite sélectionné en équipe de France pour la Coupe du monde 1958[4], sans toutefois participer à l'épopée des bleus.

ReconversionModifier

Devenu professeur d'EPS, il crée la section sport-études football du collège Grande Bastide à Marseille, championne de France à trois reprises et qui sera la pépinière d'une vingtaine de professionnels dont Éric Cantona, Thierry Gros, Christophe Galtier, Patrick Blondeau, Cédric Carrasso et les frères Gavanon. Il est Chevalier de l'Ordre des Palmes académiques.

Palmarès de joueurModifier

RéférencesModifier

  1. « Décès de Célestin Oliver », Fédération française de football, 6 juin 2011.
  2. Saison 1970-1971, Petite histoire du Stade Malherbe
  3. Rapport officiel des Jeux olympiques de 1952, p.662 (CIO).
  4. « Fiche de Célestin Oliver », sur FFF.fr

Liens externesModifier