Byrhtferth

Byrthferth
Description de cette image, également commentée ci-après
Représentation des mystères de l'univers dans l'Enchiridion de Byrtferth : le diagramme présente les points cardinaux, les quatre éléments, les saisons, les âges de la vie, et les signes du zodiaque.
Naissance vers 970
Décès vers 1020
Auteur
Langue d’écriture latin

Byrhtferth est un moine et écrivain anglo-saxon né vers 970 et mort vers 1020.

BiographieModifier

On ne sait presque rien de la vie de Byrhtferth. Vraisemblablement arrivé à l'abbaye de Ramsey en tant qu'oblat, il y reçoit l'enseignement d'Abbon de Fleury durant son séjour dans ce monastère, entre 985 et 987, et lui succède vraisemblablement en tant qu'écolâtre de l'abbaye[1].

ŒuvreModifier

Byrhtferth écrit en latin aussi bien qu'en vieil anglais. Il est l'un des auteurs les plus érudits et prolifiques de son temps, s'intéressant aussi bien au comput (le calcul de la date de Pâques) qu'à l'histoire. Son œuvre se compose notamment de :

Michael Lapidge, qui a édité plusieurs textes de Byrthferth, porte un jugement sévère sur son style, « pédant avec un penchant pour l'ostentatoire[1] ». Il remarque que Byrhtferth fut « capable d'imiter la verbosité des phrases d'Aldhelm, mais pas leur clarté[3] ».

RéférencesModifier

  1. a et b Lapidge 2004.
  2. a et b Lapidge 2014, p. 81.
  3. a b c et d Lapidge 2014, p. 82.

BibliographieModifier