Bruno Fagnoul

politicien belge

Bruno Fagnoul
Fonctions
Ministre-président de la Communauté germanophone de Belgique
Gouvernement Fagnoul
Prédécesseur -
Successeur Joseph Maraite
Biographie
Date de naissance (85 ans)
Lieu de naissance Raeren (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique PFF
Profession Instituteur

Bruno Fagnoul
Communauté germanophone de Belgique

Bruno Fagnoul, né le à Raeren, est un homme politique belge de la Communauté germanophone.

BiographieModifier

Bruno Fagnoul est d'abord instituteur à l'école primaire communale de Raeren où il devient directeur de 1974 à 1981[1].

Il milite dans les rangs du parti libéral germanophone et il est élu conseiller communal de Raeren lors des élections communales d’octobre 1976 après la fusion des communes. En 1981, il est attaché au cabinet du vice-premier ministre liégeois (1981-1983) dans le gouvernement Martens-Gol avec pour préoccupations l’émergence de la Communauté germanophone.

Finalement, la loi votée en décembre 1983 donne naissance à une véritable communauté germanophone qui disposera de son propre parlement élu directement et de son propre exécutif. En attendant le premier scrutin qui a lieu en décembre 1986, c’est Bruno Fagnoul qui devient le premier président de l’exécutif de la Communauté germanophone à la tête d’une majorité tripartite, rassemblant libéraux, socialistes et catholiques (6 juin 1984-3 décembre 1986). Après le scrutin de 1986, Joseph Maraite devient le nouveau ministre-président, tandis que Bruno Fagnoul reste ministre dans la majorité CSP-PFF, aux côtés de Mathieu Grosch. Il est chargé de l’éducation, la formation, l’animation culturelle et des médias et, en 1989, il accueille les compétences de l’enseignement nouvellement transférées.

Devenu bourgmestre de Raeren au lendemain du scrutin d’octobre 1988, Bruno Fagnoul ne sera plus associé à l’exécutif germanophone, tout en restant l’un des 25 élus au parlement de la communauté germanophone.

En décembre 2000, il se retire de la politique.

RéférencesModifier