Encyclopædia Britannica Online

Encyclopædia Britannica Online
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

Adresse britannica.com
Commercial Oui
Langue Anglais
Propriétaire Encyclopædia Britannica, Inc[1]
Classement Alexa 1,060[2] (2019)

Encyclopædia Britannica Online est le site web de l'Encyclopædia Britannica, Inc. et de son Encyclopædia Britannica.

Contenu et histoireModifier

Le site contient plus de 120 000 articles mis à jour régulièrement[3],[4]. Il propose des rubriques quotidiennes, des mises à jour et des liens vers des reportages du New York Times et de la BBC. L'édition 2010 de l'Encyclopædia Britannica était la dernière version imprimée et a été vendue jusqu'à épuisement des stocks en 2012[5]. À partir de 2019, le prix d'un abonnement annuel est indiqué sur leur site web à 74,95 $, ou 1,44 $ par semaine.

Environ 60% des revenus de l'Encyclopædia Britannica proviennent d'opérations en ligne, dont environ 15 % proviennent des abonnements à la version grand public du site[6]. Les abonnements sont disponibles sur une base annuelle, mensuelle ou hebdomadaire[7]. Des formules d'abonnement spécifiques sont proposés aux écoles, collèges et bibliothèques; ces abonnés institutionnels constituent une part importante des activités de Britannica. Depuis le début de l'année 2007, la Britannica met gratuitement à disposition des articles s'ils sont liés par un hyperlien à un site externe. Les non-abonnés reçoivent des fenêtres intruses et de la publicité[8].

Le , une initiative visant à faciliter la collaboration entre contributeurs universitaires experts et amateurs en ligne pour le contenu en ligne de Britannica (dans l'esprit d'un wiki), sous la supervision éditoriale du personnel de Britannica, a été annoncée[9],[10]. Les contributions approuvées seraient créditées[11] bien que la contribution accorde automatiquement à l'Encyclopædia Britannica, Inc. une licence perpétuelle et irrévocable pour ces contributions[12].

Le , le président de Britannica, Jorge Cauz (en), a annoncé que la société accepterait des modifications et des ajouts du public au site web Britannica. L'édition imprimée de l'encyclopédie n'a pas été affectée par les modifications[13]. Les personnes souhaitant modifier le site Web de Britannica devront s'inscrire sous leur vrai nom et adresse avant de modifier ou de soumettre leur contenu[14]. Toutes les modifications soumises seront examinées et vérifiées et devront être approuvées par le personnel professionnel de l'encyclopédie[14]. Les contributions d'utilisateurs non universitaires figureront dans une section distincte du contenu généré par des experts Britannica[15] comme le contenu soumis par des universitaires non Britannica. Les articles rédigés par les utilisateurs, s'ils sont vérifiés et approuvés, ne seront également disponibles que dans une section spéciale du site web, séparée des articles professionnels[13],[16]. Le matériel officiel de Britannica portera un cachet « Britannica Checked », pour le distinguer du contenu généré par l'utilisateur[17].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Encyclopædia Britannica, Inc. Corporate Site », sur Encyclopædia Britannica, Inc. Corporate Site (consulté le 28 janvier 2014)
  2. (en) « britannica.com », sur alexa.com
  3. (en) « Webmaster and Blogger Tools », Encyclopædia Britannica Inc, Corporate Site (consulté le 1er décembre 2019)
  4. (en) « Britannica Online », Britannica.com (consulté le 28 septembre 2008)
  5. (en) « Encyclopaedia Britannica stops printing after more than 200 years », sur telegraph.co.uk, (consulté le 19 février 2019)
  6. (en) Graham Charlton, « Q&A: Ian Grant of Encyclopædia Britannica UK [interview] », Econsultancy, (consulté le 10 février 2009)
  7. (en) « Britannica Online Store—BT Click&Buy », Britannica.com (consulté en 27 septembrer 2006)
  8. (en) « Instructions for linking to the Britannica articles », Britannica.com (consulté le 26 mars 2007)
  9. (en) Jorge Cauz (en), « Collaboration and the Voices of Experts »,
  10. (en) Eliot Van Buskirk, « Encyclopædia Britannica To Follow Modified Wikipedia Model | Epicenter | Wired.com », Blog.wired.com,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juin 2011)
  11. (en) Stuart Turton, « Encyclopædia Britannica dips toe in Wiki waters », sur PC Pro,
  12. (en) « Encyclopædia Britannica, Inc. Corporate Site », Corporate.britannica.com (consulté le 30 juin 2011)
  13. a et b (en) Matthew Moore, « Encyclopaedia Britannica fights back against Wikipedia », sur telegraph.co.uk,
  14. a et b (en) Samantha Rose Hunt, « Britannica looking to give Wikipedia a run for its money with online editing », Tgdaily.com, (consulté le 30 juin 2011)
  15. (en) « Encyclopædia Britannica takes on Wikipedia », DigitalJournal.com, (consulté le 30 juin 2011)
  16. (en) Claire Sweeney, « Britannica 2.0 shows Wikipedia how it's done », sur timesonline.co.uk, (consulté le 26 janvier 2016)
  17. (en) « Britannica reaches out to the web », sur bbc.co.uk,

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier