Bret Harte

écrivain américain

Francis Brett Hart dit Bret Harte, né le à Albany (New York) et mort le à Camberley, est un poète et écrivain américain, connu pour ses ouvrages sur la vie des pionniers en Californie.

Bret Harte
Bret Harte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Francis Brett HartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
à partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Œuvres principales
The Luck of Roaring Camp (d), The Outcasts of Poker Flat (d), Tennessee's Partner (d), The Idyl of Red Gulch (d), What the Chimney Sang (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Bret Harte
Signature

Biographie Modifier

Il est né Francis Brett Hart à Albany, New York, nommé ainsi d'après son arrière-grand-père Francis Brett. Lors de son enfance, son père change l'orthographe de leur nom de famille en Harte. Par la suite, le jeune homme préfère conserver son second prénom et devient Bret Harte.

Il part tenter sa chance en Californie en 1853 et s'installe en 1854 à San Francisco où il exerce de nombreux petits boulots : mineur, professeur, messager et journaliste. Employé de diligences, apothicaire, précepteur, secrétaire de la monnaie puis directeur de l' Overland Monthly, il passe une partie de sa vie sur la côte de la Californie du Nord, dans le camp de mineurs Humboldt Bay, à présent la ville d'Arcata.

Il se fait connaître en publiant dès 1868 La Chance entre au camp où il décrit le Far West et son exotisme. Ses personnages caricaturaux comme le colonel Pendleton, un tueur au grand cœur, vont inspirer les réalisateurs de nombreux westerns ainsi que les récits de Mark Twain avec qui il écrit en 1877 Ah ! Péché !.

Hommage Modifier

Son nom a été donné à Bret Harte, une census-designated place située dans le comté de Stanislaus, en Californie.

Œuvres Modifier

  • 1873 : Les Maris de Mrs Skaggs
  • 1875 : Contes des Argonautes
  • 1876 : Gabriel Conroy, roman autobiographique

Notes et références Modifier

Liens externes Modifier

Sur les autres projets Wikimedia :