Bradycneme

Bradycneme draculae

Bradycneme (signifiant « jambe lourde, pesante, maladroite ») est un genre éteint de petits dinosaures théropodes du Crétacé supérieur (Campanien), retrouvé en Transylvanie, en Roumanie. Il n'est connu que par la partie inférieure des sa patte droite (spécimen BMNH A1588), décrit à l’origine comme appartenant à un hibou qui, avec une partie distale de son tibiotarse large de 3,8 centimètres (d'où son nom), aurait correspondu à un hibou géant de 2 mètres de long[1].

L'espèce type et seule espèce, Bradycneme draculae, a été nommée et décrite par Colin Harrison et Cyril Walker (en) en 1975[1].

Le genre est basé sur l'holotype BMNH A1588, retrouvé dans une strate datée du Maastrichtien de la formation géologique de Sânpetru (en), dans le bassin de Haţeg.

ÉtymologieModifier

Le nom générique est tiré du grec ancien βραδύς (bradys, « lent, lourd »). Le nom spécifique draculae est tiré du roumain dracul (« le dragon ») et est une référence à Dracula[1].

Histoire et classificationModifier

En 1975, Harrison et Walker décrivent deux « bradycnémidés » de Roumanie B. draculae et Heptasteornis andrewsi. Ces deux spécimens avaient d'abord été attribués à une espèce douteuse d'oiseaux Pelecaniformes, nommée Elopteryx nopcsai.

En 1978, Pierce Brodkorb rejette l’hypothèse « oiseau » et relie ce fossile aux petits théropodes[2]. Depuis, les trois genres Bradycneme, Elopteryx et Heptasteornis ont été à la fois mis en synonymie, séparés et ré-assignés un grand nombre de fois[3],[4],[5],[6],[7].

En 1998, Csiki et Grigorescu considèrent que Bradycneme et Heptasteornis seraient un même genre basal des Tetanurae[6].

En 2004 cependant, Darren Naish et J. Dyke pensent plutôt qu'Heptasteornis est un Alvarezsauridae[7]. La même année, P. J. Makovicky et M. A. Norell placent au contraire Bradycneme dans la famille des troodontidés[8].

Cette proposition n'est pas suivie par Thomas Holtz qui, en 2011, classe Bradycneme chez les alvarezsauridés, tout comme Heptasteornis[9].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bradycneme » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d et e (en) Colin James Oliver Harrison et Cyril Alexander Walker, « The Bradycnemidae, a new family of owls from the Upper Cretaceous of Romania », Palaeontology, vol. 18, no 3,‎ , p. 563-570 (lire en ligne)
  2. (en) Pierce Brodkorb, « Catalogue of fossil birds, Part 5 (Passeriformes) », Bulletin of the Florida State Museum, Biological Sciences, vol. 23, no 3,‎ , p. 139-228
  3. (en) Gregory S. Paul, Predatory Dinosaurs of the World : A Complete Illustrated Guide, New York, Simon & Schuster, , 464 p. (ISBN 0-671-61946-2)
  4. (en) « The dinosaurs of Transylvania », National Geographic Research and Exploration, vol. 7, no 2,‎ , p. 196-215 (lire en ligne)
  5. (en) J. Le Loeuff, E. Buffetaut,P. Méchin et A. Méchin-Salessy, « The first record of dromaeosaurid dinosaurs (Saurischia, Theropoda) in the Maastrichtian of southern Europe: palaeobiogeographical implications », Bulletin de la Société géologique de la France, vol. 163, no 3,‎ , p. 337-343
  6. a et b (en) G. Csiki et D. Grigorescu, « Small theropods from the Late Cretaceous of the Hateg Basin (western Romania) - an unexpected diversity at the top of the food chain », Oryctos, vol. 1,‎ , p. 87-104
  7. a et b (en) Darren Naish et J. Gareth Dyke, « Heptasteornis was no ornithomimid, troodontid, dromaeosaurid or owl: the first alvarezsaurid (Dinosauria: Theropoda) from Europe », Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie Monatshefte, vol. 7,‎ , p. 385-401
  8. (en) P. J. Makovicky and M. A. Norell. 2004. Troodontidae. In D. B. Weishampel, P. Dodson, and H. Osmolska (eds.), The Dinosauria (second edition). University of California Press, Berkeley 184-195
  9. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Références taxinomiquesModifier